Ouf ! vive la broderie traditionnelle

[image_frame style= »framed_shadow » align= »left » alt= »La broderie traditionnelle Bayard » title= »La broderie traditionnelle Bayard » height= »300″ width= »238″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2005/06/la_broderie_bayard_marie_noelle.jpg[/image_frame]

Un peu lassée par la broderie au point de croix, j’ai donc commencer à essayer la broderie traditionnelle. Sur Internet comme en librairie on trouve beaucoup moins de renseignements sur le sujet que sur le point de croix. Il y a beaucoup moins de modèles de réalisation.

Heureusement, la principale qualité de la broderie traditionnelle, c’est qu’il est assez facile de se créer son schéma de réalisation.

Mon pied à l’étrier a été La broderie de Marie-Noëlle Bayard.


[image_frame style= »framed_shadow » align= »right » alt= »Le jardin mediéval broderie » title= »Le jardin mediéval broderie » height= »248″ width= »250″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2011/08/jardin.jpg[/image_frame]

Puis grâce au livre Le Jardin Médiéval de Claude Fauque et Marie-Noelle Bayard, j’ai réalisé ma première broderie traditionnelle.

Quel bonheur, quelle liberté de réalisation ! Je suis partie d’une minijupe en jean et voilà !

[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »La broderie traditionnelle sur vêtement » title= »La broderie traditionnelle sur vêtement » height= »562″ width= »450″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2011/08/marguerite.jpg[/image_frame]

Hégémonie du point de croix : les grilles et le comptage

[image_frame style= »framed_shadow » align= »left » alt= »grille point de croix » title= »grille point de croix » height= »340″ width= »250″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2011/08/ex-grille.gif[/image_frame]
Bien sur, pour broder au point de croix, il faut de plus avoir une grille et une légende de couleurs.
A gauche, un exemple de grille. Ici il s’agit d’un arbuste dans un pot.

Acheter des grilles de point de croix

Il faut dire que cela revient vite assez cher. Pour ce qui est de créer ses propres motifs, c’est quelque chose d’assez compliqué. Certains logiciels existent mais là encore, c’est payant.

Compter ses points

Ensuite, l’autre nom du point de croix est le point compté. Et de fait, quant on brode au point de croix, on compte ses points, ses lignes de points…tout le temps. C’est un peut comme le tricot de ce point de vue.

L’ancêtre de la pixelisation !

Enfin, avec le point de croix, pas moyen de faire des belles courbes. On obtient toujours une sorte de broderie pixelisée.

[colored_box title= »Conclusion » variation= »silver »]Pour toute ces raisons, je me suis rapidement tournée vers ce qu’on appelle la broderie traditionnelle. Si la broderie au point de croix est idéale pour les débutants, il me semble qu’elle atteint rapidement certaines limites.[/colored_box]

Hégémonie du point de croix : les toiles

Le point de croix, c’est sympa, c’est facile mais pour broder sur des vêtements, c’est un peu contraignant. Il faut toujours utiliser cette fameuse toile tire-fil.

[one_half]1. Sinon, vous pouvez broder sur des toiles spéciales :
[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »toile à broder aida » title= »toile à broder aïda » height= »450″ width= »330″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2011/08/toiles.jpg[/image_frame]
[/one_half]

[one_half_last]2. ou sur des accessoires spéciaux (assez cher) :
[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »bavoir à broder aida, accessoires à broder » title= »bavoir à broder aïda » height= »300″ width= »233″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2011/08/j52048672.jpg[/image_frame][/one_half_last]
[colored_box variation= »orange »]
Pour moi, broder sur des accessoires à broder, est l’équivalent absurde du patchwork tel que pratiqué aujourd’hui. On achète à prix d’or des accessoires à broder (moches souvent) alors que la broderie avait pour but d’embellir des vêtements autrement ordinaires. Tout comme le patchwork avait une vocation de « recyclage » de vieux vêtements et bouts de tissus… désormais les pratiquantes achètent à prix d’or des coupons de tissu « spécial patchwork ». Un non-sens ![/colored_box]

Tire-fil en image

Comme je ne me trouve pas toujours très claire dans le texte… voici l’explication en image !

[image_frame style= »framed_shadow » align= »center » alt= »Comment utiliser toile tirefil » title= »Comment utiliser toile tirefil » height= »590″ width= »342″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2011/08/tirefil.jpg[/image_frame]

Point de croix et vêtements

[image_frame style= »framed_shadow » align= »left » alt= »broderie point de croix tirefil » title= »broderie point de croix tirefil » height= »237″ width= »225″]http://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2005/06/tire_fil_imagebig.jpg[/image_frame]
Hier, je montrais mes papillons au point de croix sur mon pantalon… sans expliquer comment j’en étais arrivée là.

Comme, je l’ai dit, je ne suis pas passionnée par les broderies de type tableau à accrocher au mur. Je préfère broder un vêtement. Comme je l’expliquerai mieux un autre jour, le point de croix nécessite d’avoir une trame claire pour broder. Sur un tissu en coton comme mon pantalon la trame est trop serrée, comme sur la plupart des vêtements.

La solution consiste donc à utiliser une trame spéciale appelé « toile tire-fil ». Cette toile possède une trame assez large dont la cohésion est assurée par une colle.

Il suffit de coudre rapidement au point de bâti un morceau de toile tire-fil à l’endroit où l’on souhaite broder au point de croix. La toile permet d’avoir une trame claire et souvent graduée pour compter ses points et empêche les tissus trop souples de se déformer lorsque qu’on les tend sur le tambour à broder.

Lorsque la broderie est terminée, il suffit de passer un peu d’eau tiède avec un chiffon propre ou un essuie-tout sur toute la toile. Cela dissout la colle qui maintenait la cohésion de la trame. Ensuite, il faut retirer fil à fil -d’où son nom- avec une pince à épiler (un coup un fil horizontal, un coup un fil vertical pour ne pas déformer la broderie) et le tour est joué.

Vous avez une broderie au point de croix sur un tissu apparemment inapproprié pour cette technique de broderie.

[note_box]Note : Cette toile se vend au mètre ou en coupon. On en trouve dans toutes les merceries. Vérifier la rigidité de la toile. Une toile trop molle peut-être difficile à manipuler.[/note_box]