Fjord de Saguenay côte nord et les baleines à Tadoussac

Quand je suis partie ce matin, c’était en plein brouillard au niveau de l’auberge de la rivière Saguenay. Mais dès que je suis un peu remontée, j’ai aperçu le soleil même si le fjord restait assez embrumé.

20130828-081119.jpg

Puis j’ai commencé ma route vers Tadoussac avec un horaire à respecter : à 15h30 il me fallait être aux Escoumins pour une sortie d’observation des baleines en kayak de mer dans l’estuaire du Saint-Laurent.

Sainte-Rose-du-Nord

Ce village est décrit comme un des plus beaux villages du Canada. Autant vous dire tout de suite que ça ne vaut par la beauté du village en lui-même ou des maisons. Oubliez les références françaises des « Plus beaux villages de France » comme Locronan, Saint-Emilion, etc.

20130828-081313.jpg

Ici, ce qui est beau c’est encore et toujours le paysage, la localisation du village. Construit par des bûcherons, ce village est situé sur le fjord, bien utile comme voie de transport, communication et échanges.

20130828-081319.jpg

Il y a un petit quai (historique) où accostent de jolis voiliers et où pêchent des pêcheurs. Et ça mordait vraiment pas mal. En 10 min d’observation, j’en ai vu remonter des lignes à 3 ou 4 poissons de manière régulière. Bon, j’ai demandé le nom du poisson qu’ils pêchaient mais là, bien sur, ça m’échappe. Des es… ?? Ça ressemblait à des sardines en tout cas.

Tadoussac

Ensuite, j’aurais aimé m’arrêter au parc du fjord de Saguenay à la Baie Sté Catherine où l’on peut observer, à la jumelle, depuis la côte des bélugas (petites baleines blanches). Malheureusement, le temps me manquait et j’ai donc continué mon chemin vers Tadoussac.

Tadoussac est vraiment joli pour le coup. Je n’ai pas encore fait de photos hormis celle de ma chambre toute coquette dans un joli B&B style anglais.

20130828-081438.jpg

À Tadoussac, j’ai juste eu le temps de m’installer, d’aller prendre un déjeuner tardif mais copieux au café Bohème au soleil et de retourner enfiler un maillot pour mon excursion.

Observation des baleines en kayak de mer

Bon alors si vous vous demandez si ça vaut le coup, la réponse est très clairement oui !!! La sortie est très bien préparée et équipée (pas froid). Pas besoin d’aller au large, le fond est immédiatement très profond (100-150 m) et les baleines viennent rabattre le krill contre les rochers pour les manger.

Suivant les jours, on peut voir des marsouins, des bélugas, des petits rorquals, des rorquals communs, des baleines à bosse ou encore la grande baleine bleue (plus grande que le plus grand des dinosaures pour rappel).

Bon, nous n’avons vu « que » 2 petits rorquals et des gros phoques gris. Mais quelle vision ! Le petit rorqual mesure entre 5 et 7 m de long. Et nous en avons vu un à 6 m de nous (la longueur d’un kayak). Elle est sortie entièrement de l’eau plusieurs fois pour s’alimenter, gueule ouverte. C’était juste époustouflant. Au début, quand on voyait « juste » son panache de loin et son dos sortir pour respirer, on poussait tous des Oh ! et des Ah !. Après l’avoir vu sortir près de nous entièrement plusieurs fois, on est presque devenus blasés ! Presque, parce qu’à chaque souffle entendu, tout le monde se retourne de tous côtés pour voir.

Rentrer sur la terre ferme a été bien difficile malgré la nuit et le froid qui tombait.

Le long de la rive, il y a le camping Mer et Monde (même organisme que pour l’excursion). Sur ce camping, tous les emplacements (36, réservez vos places) sont directement au bord de l’eau, voire sur des plateformes spécialement construites sur la côte rocheuse. Les campeurs sont aux premières loges pour observer des baleines toute la journée et même réveillés par le souffle des baleines le matin. Et pour l’avoir vu et entendu, je vous assure que c’est vrai. À faire donc pour les résidents au Québec…

Parce que le côté étonnant de tout ça, c’est que Tadoussac ne se trouve qu’à 2h de Québec. C’est assez bas pour tous ces cétacés mais cela est dû aux courants froids hérités de l’hiver canadien et de la fonte des glaces qui apporte beaucoup de nutriments dans l’estuaire et attire le plancton qui lui-même attire les baleines.

Je vais aller me coucher, la rétine encore imprimé de ces images grandioses. Demain matin, nouvelle excursion mais dans un gros catamaran à moteur… J’espère en voir encore et jusqu’ici, tout va bien !

Fjord de Saguenay : secteur de Rivière-Éternité

C’était prévu depuis quelques jours, la météo n’était pas prévu pour être de mon côté aujourd’hui. Du coup, j’ai dormi jusque 9h du matin et ai tranquillement décollé vers 11h après avoir discuté avec des bretons.

Finalement, malgré le temps, j’ai décidé d’aller au parc national du fjord de Saguenay côté de la Baie-Éternité. Et bien m’en a pris ! il y a certes eu quelques petites averses et quelques gouttes mais le soleil à fini par percer petit à petit et j’ai pu profiter de très beau panoramas.

Le fjord est donc l’endroit du mélange entre l’eau douce du lac Saint-Jean et l’eau salée venue de l’estuaire du Saint-Laurent. C’est un des plus grands fjords de la planète qui a été formé par le glissement d’un glacier durant la dernière période glaciaire (-18 000 ans).

20130826-204912.jpg 20130826-204926.jpg
20130826-204935.jpg 20130826-205004.jpg
20130826-205011.jpg

Après une randonnée sur le chemin de la Statue assez ardue (530m de dénivellé AR principalement via des escaliers), je me suis reposée un peu au soleil de la fin d’après-midi sur un rocher au milieu de la batture en regardant la marée finir de monter. La batture, c’est le nom donné à la plaine herbeuse laissée par la marée basse. Il semblerait qu’en Bretagne cela s’appelle « l’estat ». Une confirmation paternelle ?

20130826-205022.jpg 20130826-205045.jpg

Pour finir, j’ai fait un tour sur la promenade dans la ville de Saguenay, mangé un burger d’effiloché de porc qui a l’air d’être un grand classique ici et une tarte au « lime » (au citron quoi ! – et après ils nous font des leçons quand on utilise des mots anglais !).

20130826-205052.jpg

Donc pour une journée qui devait avoir un temps pourri, jusqu’ici tout va bien !

Le zou de Saint-Félicien (zoo)

J’ai commencé par une petite ballade pour voir quelques collations du matin :
Un couple de lynxs : j’étais super fan des quand j’étais petite et je n’en avais jamais vu !
20130825-201247.jpg

Un couple de grizzly, avec le monsieur qui nous fait son show pour accélérer sa collation :
20130825-201308.jpg 20130825-201320.jpg

Un puma dont on ne sait pas s’il en existe toujours en liberté ou non :
20130825-201340.jpg

Le petit tour en train

Le fameux tour d’une heure en train grillagé qui fait dire qu’au zoo de St-Félicien ce sont les humains qui sont en cage au lieu des animaux. Bon, vous avez vu sur les photos précédentes que c’était un peu sur-vendu mais le tour est quand même sympa. J’étais d’ailleurs assise à côté d’une famille d’amérindiens et j’ai donc pu écouter leur langue !

Beaux paysages boréals :
20130825-201505.jpg 20130825-201357.jpg

Un cerf de Virginie et des ours de je ne sais plus quelle espèce :
20130825-201412.jpg 20130825-201432.jpg

Un ours noir (mais ils ne sont pas toujours noirs) et des bœufs musqués qui musquent beaucoup :
20130825-201448.jpg 20130825-201525.jpg

Un mignon chien de prairie (nommé comme ça à cause de son cri) assez difficile à prendre en photo vu comme c’est craintif :
20130825-201935.jpg

Retour au zoo « classique »

Le secret qui n’en est pas un est vraiment de suivre les collations qui permettent de faire sortir des timides de derrière les arbres et rochers. Dans le cas de l’ours blanc, cela interrompt son comportement pathologique consistant à faire les cents pas rigoureusement au même endroit toute la journée.
Un petit orignal orphelin et l’ours blanc dépressif pendant sa collation :
20130825-201945.jpg 20130825-201956.jpg

Un pékan (?) cousin de la loutre :
20130825-202013.jpg

Les tigres de l’Amour (l’espèce la plus grosse et vivant le plus au nord) après la collation qui se reposent un peu puis sont venus jouer avec nous. Une balle de tissu trèèès solide est attaché à une chaîne et chacun tire (les tigres d’un côté et les hommes de l’autre : ils faut 3 hommes pour un tigre !)
20130825-202041.jpg 20130825-202053.jpg

Dans tout le zoo on peut aussi voir de très beaux oiseaux, ici une grue (?) venant d’Asie :
20130825-202157.jpg

À la ferme de animaux, on peut se balader au milieu des animaux, les toucher, se faire agresser par les chèvres pour de la bouffe, se faire lécher les doigts par Bambi des faons de Virginie (hiii, c’est trop mignon !), etc.
20130825-202219.jpg 20130825-205502.jpg

Et direction le fjord de Saguenay

Avec une auberge perdue dans la nature, une grande chambre très agréable et un balcon sur le Saguenay !
20130825-202237.jpg