15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300

Coudre le pantalon Port (Pauline Alice) en tartan !

Hum, ce pantalon Port est présenté sous bien beau ciel bleu, n’est-ce pas ? Retour arrière au mois d’août, où je suis allée faire un tour dans les magasins de tissus de Rennes avec ma maman, et où j’ai flashé sur ce tartan tout à fait discret que j’ai immédiatement imaginé en pantalon.

ITEM BOUTIQUE QUANTITÉ PRIX
Patron du pantalon Port (PDF) Pauline Alice 1 8 €
Tartan polyester / viscose Écolaines 1,8 22,50 €
Zip 1 0,50 €
Bouton Stock 1 0 €
Fil Stock 0 0 €
Total     31 €

 

Comme ma maman est formidable, elle me l’a offert <3

Il ne restait plus qu’à chercher le patron adéquat pour faire le pantalon que j’avais en tête… je me suis décidée pour le pantalon Port de Pauline Alice en dépit de quelques revues du patron circonspectes…

Le patron du pantalon Port

J’ai acheté le patron au format PDF, comme souvent. Ma technique rend l’assemblage du PDF relativement rapide et ça reste quand même vachement moins cher.

Pantalon Port de Pauline Alice

Le patron en N&B va du 34 au 48, les instructions sont en anglais, espagnol et français et il n’y a pas de calques de taille.

Les explications sont entièrement illustrées et relativement claires.

Cependant, il n’y a aucun conseils concernant les éventuels ajustements ni de lignes pour repérer les hanches, genoux. Il y a simplement une ligne pour allonger / raccourcir la jambe.

C’est un peu court mon cher, comme dirait l’autre.

Coudre le pantalon Port

En fait, avant de le coudre, je me suis dit qu’une toile serait à propos.

J’ai voulu faire le short au début mais son patronage est différent du pantalon. Pas juste plus court, mais vraiment différent.

Pantalon Port Pauline Alice

Je suis donc partie sur une toile du pantalon à mi-cuisse.

La 1re version out of the box était naze. Le machin me rentrait grave dans les fesses 😯

J’ai testé des modifications savantes issues de diverses lectures (la toile 1 modifiée). Échec.

Après un certain temps perdu à bidouiller, je me suis dit “Fuck it, lets get back to the basic“* (*Prout, retour aux basiques) (oui, je me parle en anglais dans ma tête), et j’ai refait une nouvelle toile.

Issu du blog de Closet Case

J’ai modifié cette 2e toile via la technique la plus répandue… et la plus simple. Il suffit de rajouter un peu de longueur sur la fourche de l’arrière de la jambe pour laisser plus de place aux fessiers callipyges.

J’ai aussi approfondi les pinces de dos pour prendre en compte la cambrure créée par ce “fessier plein” comme disent les anglophones.

Pantalon Port de Pauline Alice

Schéma issu du blog de Closet Case

Encore des modifications

Les toiles faites, un peu impatiente, je suis passée au tissu final avec encore quelques modifications :

  • arrondissement de la ceinture pour prendre en compte les pinces modifiées du dos (cf. schéma)
  • remplacement des poches plaquées par des poches passepoilées. Les poches plaquées faisaient trop “clown” avec ces carreaux.
  • ajout d’un droit fil sur les poches pour éviter qu’elle baillent

Problèmes restants

Les problèmes qui me restent sont :

  • la bouffitude du devant
  • la longueur du pantalon… trop long ou trop court, je ne sais pas, je ne sais plus.
  • la taille à la taille… est-il trop grand ?
  • des plis sur les cuisses à l’arrière des jambes. Y-a-t-il trop de tissu ?

 

Pantalon Port Pauline Alice

Les poches passepoilées d’amour

Je suis super contente de mes poches passepoilées. J’ai utilisé la méthode de Kenneth D. King dans sa vidéo Designing Details: Pockets sur Bluprint. C’est excellent, très accessible. Certes, ça prend toujours un peu de temps mais cette méthode m’a donné des résultats vraiment propres. J’ai commencé par un test et zou !

Poche passepoilée sur un pantalon Port de Pauline Alice

Derniers mots sur ce pantalon Port

Bon bé, le patron du pantalon Port n’est pas un patron que je vais coudre à nouveau. Il ne convient pas du tout à ma morphologie.

Au final, je porte quand même ce pantalon qui reste très acceptable et portable. J’adore toujours le tissu mais le patron n’est pas au niveau de mes espérances concernant le fit.

Pantalon Port Pauline Alice

Partager sur Pinterest

Patron du pantalon chino Port de Pauline Alice

Précédent
Un chapeau de Catherinette : MC Victoria
Suivant
Coudre ses chapeaux… en tissu & en paille

9 Commentaires

  • 5 décembre 2019 at 21:26
    Morgane

    Bah moi, je trouve qu’il te va très bien.

  • 5 décembre 2019 at 22:19
    violette

    C’est surprenant ce genre de couleur mais finalement j’adore il est vraiment très beau ce tissu! !

  • 6 décembre 2019 at 09:38
    Fanfreluche

    Moi j’adore le tissu ! Les poches sont parfaites. Merci pour le lien vers le tuto. Comme tu dis, c’est un pantalon tout à fait portable et plutôt très acceptable. Pour traiter les plis à l’arrière des cuisses, je suppose qu’on pourrait continuer de travailler le patron en retirant le surplus à ce niveau là, mais après, il n’y a rien de dramatique. Et il faut quand même pouvoir bouger.
    Personnellement, je trouve que ce pantalon te va bien.

  • 6 décembre 2019 at 12:11
    Mkikoo

    Tu t’en sors plutôt bien , entre les ajustements, les raccords et la poche passepoilée qui tue.
    Mais un petit détail (ça peut aider, ou pas, pour les prochains ajustements…) la cambrure et le fessier bombé, c’est bien deux ajustements différents puisque la cambrure c’est la forme de la colonne, et le fessier la forme des muscles.
    J’ai un exemple sur qui j’ai tenté d’ ‘ajuster un pantalon, d’une bien cambrée qui n’a rien du tout comme fessier, genre abonnés absents…
    Les couleurs sont vraiment originales, c’est super sur toi.

  • 6 décembre 2019 at 12:16

    Alors en fait, pour la cambrure, il semblerait que non. J’en ai discuté avec une kinésithérapeute, à moins d’une pathologie de type scoliose (qui est plus souvent latérale), la cambrure est apparemment plutôt un différentiel entre le dos et les fesses + une histoire de posture.

    Plus volumineuses les fesses, plus forte la cambrure.
    Ceci étant, à fessier égal, on peut avoir une cambrure différente en fonction de la posture.

    Mais la kiné me disait qu’on ne pouvait pas observer de cambrures très différentes en radio…

  • 6 décembre 2019 at 13:10
    Nabel

    Eh bien ça me fait plaisir ! Pas que tu aies galéré autant pour obtenir ton chouette et discret pantalon. Mais parce que je me sens moins seule : pour moi non plus, ce patron n’est pas adapté à ma morphologie (ni à celui de ma fille d’ailleurs).
    Au final, tu t’en es super bien sortie !

  • 6 décembre 2019 at 14:57
    Eliflo

    Moi j’aime bien, même si c’est vrai qu’il bouffe un peu au niveau du ventre. L’ensemble est quand même très chouette et les carreaux si discrets font oublier ce petit défaut.

  • 6 décembre 2019 at 16:10
    Falbala

    Je pense qu’il est tout à fait portable ce pantalon. J’aime beaucoup le tissu et les couleurs. Pour les retouches, c’est toujours très compliqué sur un pantalon parce que quand on rectifie un défaut on déglingue autre chose. Au moins pour les plis sous les fesses, je sais comment faire vu que j’ai eu le même problème récemment. En fait c’est la fourche qui n’est pas assez creusée. Dans le manuel burda, il y a la technique pour rectifier ce défaut très facilement.
    Bravo tout de même pour cette jolie réalisation..

  • […] Pauline & Alice : un style intemporel avec de belles lignes et offrant souvent de plusieurs variantes. Sur le patron que j’ai testé, les explications et la planche de patron sont clairs, même si les finitions proposées étaient un peu basiques. Le patron taille normalement. → testé avec le patron de la salopette Turia avec une version en chambray & une autre en velours, le pantalon Port […]