15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300

Pantalon Orlando : le confort des années 40 (P&M Patterns)

3 Commentaires

Comme souvent, le pantalon Orlando a longtemps trainé dans un coin de ma tête et de mon Pinterest.

Et puis quelqu’une a mentionné un beau sergé de viscose chez Bennytex qui paraissait parfait pour ce modèle.

Je me suis vaguement demandé si j’avais vrrraiment besoin d’un pantalon bleu & large. La réponse est apparemment oui.


Hop, le 7e projet coché de ma liste de projets couture 2021 !

ITEM BOUTIQUE QUANTITÉ PRIX
Patron pochette du pantalon Orlando de P&M Patterns Ma Petite Mercerie 1 Offert (sinon 15,90 €)
Sergé viscose bleu marine moucheté Bennytex 2 m 13,44 €
Brocard soie / viscose (chutes) DIY District 0,20 m 0 €
Biais coton bleu Stock 0,90 m 0,50 €
Bouton Stock 1 0,10 €
Fil Stock 1 0 €
Total     17,58 €

Le patron du pantalon Orlando

Le pantalon Orlando est un pantalon long ou une jupe-culotte 3/4 très ample qui se place légèrement en-dessous de la taille.

Il propose :

  • des poches italiennes,
  • 4 plis plats devant qui apportent du volume,
  • des pinces dos & une ceinture en forme (courbe) pour mieux épouser la cambrure,
  • et une entrejambe est assez basse qui évite les ajustements compliqués.

Il est inspiré du vestiaire masculin des années 1940 avec ses pantalons larges, à pinces.

Une option pour ajouter un faux revers en bas du pantalon Orlando est d’ailleurs disponible.

Pour une fois, j’ai pris le patron pochette. La pochette est au format A4, avec un cahier d’explications en A4 aussi et une planche de patron sans superpositions avec des marges de couture de 1 cm.

Les instructions de montage sont très détaillées et soigneusement illustrées. On trouve notamment une partie très complète concernant les modifications de stature du patron et de l’enfourchure. 

Le pantalon Orlando est disponible du 34 au 52 et, aux dires même de la marque, il taille un peu grand.

Ce qui m’aurait peut-être évité de le coudre un peu grand si j’avais lu ça sur le site de P&M Patterns avant.

Et d’ailleurs, parlons de la couture et des ajustements.

La couture du pantalon Orlando

Ce pantalon ne demande quasiment pas d’ajustements du fait de son ampleur. Il faut juste ajuster la taille. Ce que je n’ai donc pas réussi.

La taille du pantalon

Pour commencer, j’ai cousu ce pantalon en 42 en me basant sur le tour de taille : c’est beaucoup trop grand. 

Du fait des poches italiennes, des pinces et de la braguettes, il n’était pas vraiment possible de reprendre ni sur les côtés, ni au milieu devant.

J’ai donc repris 2 cm au milieu dos et ajouté un élastique.

Je me demande si le 40 ne serait pas un peu grand aussi…

Certes, j’admets que l’élastique au dos ne me fait pas un popotin de rêve.

D’un autre côté, les jours où je suis gonflée comme un ballon péteur, ce pantalon est parfait.

La longueur du pantalon

J’avais tout bien fait mes devoirs en amont de la couture.

J’avais tout bien lu et dégainé la calculette pour les ajustements de stature à réaliser :

  • -1 cm sur la fourche,
  • -4,5 cm sur la cuisse,
  • -4,5 cm sur le tibia.

Ce qui semblait logique pour une stature patron de 170 cm versus ma taille de 160 cm.

Malheureusement, quelques jours semaines se sont passés avant que je ne me lance dans le décalquage et découpe.

J’imagine que vous le voyez venir gros comme une maison : j’ai totalement zappé les modifs quand j’ai coupé. Et une fois coupé, trop tard ! 

Tanpiche. J’ai cousu comme ça. 

Au final, je suis bien contente de ne pas avoir réalisé ces modifications car je n’ai fait qu’un ourlet de 6 cm. Ce qui me parait parfait pour un ourlet large, lourd et plombant, nécessaire à ce type de pantalon.

Poches & petits détails

Sinon, les poches sont beaucoup trop petites. Je ne peux pas y mettre mes mains en entier. C’est vraiment dommage de ne pas avoir des poches aussi généreuses que le pantalon.

On notera aussi la présence de rabats de poches devant et dos de type “Instagram” : 100 % fake, pour faire style.

Les finitions intérieures sont simples mais efficaces : marges de couture surjetées & bas de la ceinture intérieurs gansé au biais. J’ai totalement suivi les instructions du patron pour cela.

Conclusion

Ce pantalon Orlando a déjà été bien porté. Si je trouve le bleu un peu terne, il s’assortie à la grande majorité de mes hauts. Et je ne résiste jamais longtemps au confort d’un pantalon large.

Ce sergé de viscose Bennytex a juste le bon combo de fluidité et de tombé pour ce pantalon. Le sergé de viscose est aussi très facile à coudre. Ceci étant, une belle draperie de laine à costume marcherait tout aussi bien.

Puisque mon dressing n’est pas vraiment en pénurie de pantalons larges #péchémignon, je ne pense pas que j’en ferais un autre tout de suite.

Note pour moi-même si/quand je le ferai :

Il faut prendre une taille en-dessous à la taille correspondante au tableau de mensurations.

Enregistrer pour Pinterest

 

Précédent
Une peluche Renard comme cadeau de naissance (Atelier Caroline)
Suivant
Extension Keyhole x soutien-gorge Darcey x culotte Envol = soustraction

3 Commentaires

  • 22 mai 2021 at 10:44
    Florence

    Il est magnifique ce pantalon de zazou !
    Pour le raté côté taille, je ne vois qu’une solution : en faire cadeau à quelqu’un qui a un tour de taille légèrement supérieur au tien, et est en manque de beaux pantalons 😉

    Reply
  • 22 mai 2021 at 13:11
    annie

    Genre Marlène, voire Coco
    En jupe culotte je n’aimerai pas trop
    Très sympa la poche de la marinière (fait maison ?)

    Reply
  • 24 mai 2021 at 07:56
    Falbala

    Bon je dois dire que je n’aime pas ce genre de forme de pantalon, rétro ou pas.. Les goûts et les couleurs!! Mais mais mais j’admire comme toujours les belles finitions et les détails.. C’est superbement réalisé!

    Reply

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.