15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar 300 true

Coudre le soutien-gorge Marcus : déboires & victoires • #3

10 Commentaires

Voici un nouvel épisode de ma série relatant mes aventures pour coudre ma lingerie, mes culottes et surtout, morceau complexe, mes soutiens-gorge

Après 2 patrons Cloth Habit qui ne me vont pas vraiment – sans que cela remette en cause la qualité des patrons -, je me suis à nouveau rabattue sur les culottes pendant plusieurs semaines.


Retrouve les autres épisodes

#1 • le soutien-gorge Harriet & la Master Class avec Marie Poisson (Cloth Habit)
#2 • le soutien-gorge Watson (Cloth Habit)
#4 • le soutien-gorge Darcey (Evie la Luve)
#5 • la brassière Queenie (Evie La Luve)
#6 • le maillot de bain Queenie x Vernazza (Evie La Luve & Friday Patterns Co)


J’ai néanmoins continué mon repérage avec les patrons d’Evie La Luve, Emerald Erin ou OhLululu. Lors de la sortie du patron Marcus & cie, j’ai hésité longtemps à acheter celui-là versus les autres. Au final, non seulement j’ai acheté le patron mais j’ai carrément pris le pack comprenant le soutif Marcus, la culotte Paola et l’ebook Lingerie ➝ 24€

soutien-gorge Marcus

Visuels du soutien-gorge Marcus, de la culotte Paola et de l’ebook Lingerie de Petit Patron

Ayant toujours apprécié la franchise rafraichissante de Margaux (la créatrice de Petit Patron) lorsqu’elle parle en bien ou en mal d’un patron, je vais appliquer cette même franchise (mais en vrai, c’est comme d’habitude, hein) pour mon avis sur ces patrons et l’ebook.

Patron & explications du soutien-gorge Marcus (et l’ebook)

Mmmmh, déjà, sans cramer le suspense, je peux te dire que ce projet s’est déroulé dans la douleur.

Explications pour les débutantes = bidouillage

Sous prétexte de faire des explications pour les débutantes, avoir des explications et des pas-à-pas qui mènent à des finitions moches et insatisfaisantes est super décevant. Lorsque je couds mes vêtements, c’est pour avoir une réalisation de qualité supérieure à ce que je trouve dans le commerce. Une pièce dont je suis fière et dont, je l’espère, personne ne la regardera en se disant “Ouh, ben c’est fait-maison ça, c’est du bidouillage“. (même si le nombre de personnes pouvant me voir porter des sous-vêtements reste réduit)


Les moins

  • Les marges de couture sont de 1 cm d’un côté et les explications conseillent d’assembler à la surjeteuse de l’autre. Ce qui est super pénible.

    Certes la surjeteuse coupe le tissu mais ce n’est pas précis au millimètre… et la lingerie demande de la précision, même pour du jersey. 

  • Il est proposé d’assembler tout l’endroit, puis toute la doublure et enfin de les coudre ensemble envers contre envers à la surjeteuse.

    Du coup, les deux couches de tissu se baladent individuellement. Bof. Pourquoi ne pas avoir expliqué la technique du burrito (ou fourreau) qui produit une finition nickel et est facile à mettre en œuvre avec de bonnes explications ?

  • Idem pour la culotte où le gousset d’entrejambe est proposé avec une couture visible à l’extérieur de la culotte ! Les Lubies de Louise en parle dans une de ses vidéos d’ailleurs, de manière très diplomatique, comme toujours, mais on sent qu’elle a été assez décontenancée aussi par la méthode proposée.

  • Proposer de coudre à la surjeteuse le soutien-gorge est un peu étrange, il me semble. Surtout quand on professe de s’adresser aux débutantes.

    D’une part, tout le monde n’a pas de surjeteuse. D’autre part, les brassières et soutiens-gorge se cousent très facilement à la MAC. Enfin, la précision est important et c’est plus facile d’être précise à la MAC qu’à la surjeteuse. 

  • Les explications sur la couture des élastiques sont forts succinctes sur le patron. Pour qu’on achète l’ebook ?

  • L’ebook est censé donner des conseils pour le matériel & des explications plus approfondies. Or, il est rempli d’approximations. Ainsi, il est fait une équivalence entre l’élastique de sous-poitrine avec l’élastique à bretelles. Aïe ! Ça va pas être confortable… Je vous plutôt conseille l’article d‘Eclipse Lingerie sur les élastiques qui vous donnera 10 fois plus d’informations sur les élastiques et cela… gratuitement. 

    L’ebook nous dit aussi ceci “Enfin, pour finir votre soutien-gorge, il vous manque encore l’attache dos. Celle-ci se trouve rarement dans sa forme classique en magasin (…) on ne trouve que des prolongateurs“. 

    Euh…  Aujourd’hui il existe en France & en Europe plusieurs boutiques en ligne spécialisées pour acheter du matériel pour faire sa lingerie, sans parler des merceries que tout le monde connait qui en vendent aussi. Du coup, je ne comprend pas l’intérêt de ce conseil en majeur… qui pourrait éventuellement faire l’objet d’un petit encart “astuce”.

    Quelques boutiques parmi d’autres : Mercerie Extra, Jefaismesdessous, Rascol, Sewme.

  • L’ebook propose aussi 2 bonus pour hacker les patrons : la version sport et la version maillot de bain. Ces sections sont pénibles à lire car plutôt que de refaire des pas-à-pas propres, il faut constamment se reporter à l’étape X du patron où on fait tout pareil sauf qu’on coud comme-ci plutôt que comme ça. Ça oblige à zapper entre les 2 documents et à essayer de se repérer dans les explications de l’un et de l’autre.


Le plus

Les longueurs d’élastique sont précisées pour chaque endroit


Bref, je n’ai pas du tout confiance dans les explications de montage des patrons ou les “conseils” de l’ebook. De plus, l’ensemble des contenus de l’ebook est disponible gratuitement et de manière souvent plus détaillée & précise chez des créatrices spécialistes de la lingerie : le blog d’Eclipse Lingerie, le blog de Marie Poisson, les vidéos d’Evie La Luve, etc. 

La mise en page, l’orthographe et la grammaire…  ¯\_(ツ)_/¯

Alors, OK, je suis designer. C’est mon métier, j’ai mis en page de nombreux documents papier & site web. Ma vie est une bataille constante entre corriger la grammaire des gens ou avoir des amis. J’ai envie de me pendre à chaque fois que je repère une faute d’orthographe / d’accord qui m’a échappée sur ce blog. Bref, je suis un peu pointilleuse chiante sur l’orthographe, la grammaire et les accords de participe passé.

Mais franchement, les livrets et l’ebook sont super abusés. C’est blindé de fautes, de tirets en milieu de mots, de césures ratées, même les noms propres sont mal écrits (c’est donc bien Lyocell et non “Lyocelle” comme dans l’ebook). Je ne parle même pas de la ponctuation… Sincèrement, quand on produit un document écrit et qu’on le VEND : 1. on se relit ; 2. on se relit ; 3. on fait relire par quelqu’un (bon en français tant qu’à faire) ; 4. on relit…

Côté mise en page, c’est pas mieux, les documents ne sont pas agréables à lire et les photos pas très claires. Il y a même plusieurs blocs dont le texte est coupé et qui se terminent en milieu de phrases… Suspense, connaîtra-t-on la suite au prochain épisode ? (Oh wait, y en a pas) Côté iconographie, les photos ne brillent ni par leur esthétique ni par leur lisibilité et leur clarté. Elles ne donnent vraiment pas envie de se jeter sur sa machine, son tissu et son élastique…

J’arrête là, mon petit cœur de graphiste saigne.

Comparaison marque patron lingerie

Comparaison des explications de différentes marques de patrons de lingerie (cliquez pour agrandir)

La couture du soutien-gorge Marcus

Avec tout ça, je ne t’ai pas encore raconté comment la couture du Marcus s’est passée.

ITEM BOUTIQUE QUANTITÉ PRIX
Super Pack Lingerie Petit Patron 1 24 €
Scuba rose et gris Evie La Luve 0,1 4,20 €
Dentelle stretch blanche Evie La Luve 0,1 4,20 €
Doublure powernet blanche Evie La Luve 0,1 4,20 €
Anneaux & réglettes Aliexpress 4 0,36 €
Élastiques bretelle & bande Evie La Luve 2 3,00 €
Attache dos double crochet Evie La Luve 1 1,81 €
Fil Stock 0 0 €
Total     41,77 €

 

J’ai fait une 1re toile du soutien-gorge Marcus en suivant les instructions. Cela ne m’allait pas du tout avec le haut du bonnet beaucoup trop grand et les 2 épaisseurs qui battaient la campagne. 

soutien-gorge Marcus : 1re toile

Surplus épinglés sur les bonnets & photo des 2 épaisseurs qui se baladent indépendamment

Suite à cela, j’ai donc repris environ 3-4 cm (!!) sur le haut du bonnet et retracé complètement les pièces du patron, en changeant les marges de coutures au passage.

Pièces de patrons originales et mes modifications

Puis j’ai refait une toile, plus simple avec 1 seule épaisseur de jersey. C’était bon.

soutien-gorge Marcus : 2e toile

2e toile à ma taille

Mais la déception m’avait asséné un coup de mou et je me suis arrêtée là pour un temps. Heureusement, Evie La Luve a publié un nouveau patron (la brassière Quennie) & un kit lingerie trop chouette et j’ai passé commande.

Utilisant les tissus du kit, j’ai cousu une version finale du soutien-gorge Marcus en utilisant les techniques apprises avec Marie, en oubliant totalement le livret d’explications.

soutien-gorge Marcus : coudre sa lingerie

Version définitive cousue avec les tissus d’un kit Evie La Luve

Finalement; cette version me va beaucoup mieux que le Watson. Le soutien-gorge est quand même un poil petit car le scuba du kit est moins élastique que le jersey de ma toile. Donc, j’ai parfois un peu le boobs qui déborde. Ce qui m’apprend une leçon importante : bien comparer l’élasticité des tissus & élastiques utilisés pour la toile versus la version finale.

Conclusion 

Je ne me suis jamais censurée jusqu’ici, et je n’ai pas envie de commencer. Cependant, je pense que c’est la première fois que je vais dire ça de manière aussi catégorique mais je déconseille le patron du soutien-gorge Marcus et l’ebook.

Les explications ne sont clairement pas au niveau (voir comparaison plus haut) et le patronage ne m’allait pas (mais sur ce point, je ne peux pas juger juste sur mon exemple). Par ailleurs, beaucoup d’information payantes via l’ebook sont fournies gratuitement en complément chez d’autres marques. Je vais citer notamment Eclipse Studio qui propose l’ebook “Coudre sa lingerie” gratuitement (en bas de la page) mais il y en a d’autres.

Bon, c’est la fin pour aujourd’hui… Au prochain épisode, promis, ce sera plus victoire que déboires avec le soutien-gorge Darcey d’Evie La Luve.

Partager sur Pinterest

 

Précédent
Coudre des soutiens-gorge : déboires & victoires (Watson) • #2
Suivant
Coudre le soutien-gorge Darcey (style 3) : déboires & victoires • #4

10 Commentaires

  • 14 août 2019 at 07:11
    Fanfreluche

    Alors là il y en a une qui est rhabillėe (ou déshabillée) pour l’hiver ! Merci pour ce débriefing sans fard. J’adore ton style. Et ce que j’adore encore plus, c’est ton hack personnel du sg Markus. En fait, ça n’a plus rien à voir. Après, je tiens à souligner que je fais aussi partie de la team sans fautes de grammaire et d’orthographe. En tout cas j’essaie. J’ai souvent les yeux qui saignent quand je lis certains blogs !

    Reply
    • 17 août 2019 at 14:59

      Oui, alors le but n’était pas de descendre la marque hein. Mais bon, il fallait que je le dise quand même je pense.

      Reply
  • 14 août 2019 at 20:25
    Claire

    Merci pour ta franchise. Pour une fois qu’on ne lit pas “quelle merveille, je n’ai rien retouché etc etc.” ! super blog !

    Reply
    • 17 août 2019 at 14:58

      Merci pour ton commentaire, c’est cool de savoir que mes lectrices apprécient ! Ça encourage 🙂

      Reply
  • 14 août 2019 at 22:40
    Dominique

    Eh bien je suis contente, oui, heureuse de lire ces appréciations honnêtes et objectives car moi aussi j’en ai plus qu’assez des synthèses médiocres . Merci !

    Reply
    • 17 août 2019 at 14:57

      Merci ! J’apprécie aussi d’avoir des avis qui sortent du super, c’est génial… quand c’est justifié bien sûr 😉

      Reply
  • 17 août 2019 at 14:13
    Nathalie

    Juste… bravo !!! …Pour la franchise et la critique factuelle…Pour la persévérance…Pour la résultat final !

    Reply
    • 17 août 2019 at 14:56

      Merci beaucoup ! J’avoue que je n’étais pas forcément à l’aise pour tout étaler mais j’ai été déçue et ça me semblait important de partager mon expérience 🙂

      Reply
  • 2 septembre 2019 at 17:12
    Valérie

    Bonjour Solène,L’expérience que je lis ressemble à ce que j’ai vécue suite à l’achat des ensembles SG + culotte Nora et Maya, il y a 2 ans.En un mot : une catastrophe.Rien dans les témoignages sur les blogs ne m’avait préparée à autant de rage, de déception et d’écœurement. Non seulement, j’ai été vacciné des patrons Petit Patron, mais aussi de la couture lingerie et j’ai éprouvé de la méfiance envers les testeuses de couture.Je vois que ça n’a pas changé et surtout, j’apprécie qu’enfin une couturière bloggeuse dise enfin la vérité sur la médiocrité des patrons de lingerie de Petit Patron. Il y a tellement de créatrices plus consciencieuses. Merci d’avoir écrit ce retour d’expérience ainsi que les autres billets sur le sujet de la couture lingerie.J’ajoute au passage l’existence de Vanessa Salaün dont je réalise la culotte gratuite Azur actuellement. Valérie

    Reply
    • 3 septembre 2019 at 15:53

      Ah ben ça me rassure aussi de voir que je ne suis pas la seule. On dirait presque une conspiration du silence !

      Reply

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.