15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300

La veste Bernadette en velours matelassée (République du Chiffon)

La veste Bernadette est au menu cette semaine : encore un patron qui n’est pas le perdreau de l’année… mais hé ! Que voulez-vous ?

J’ai remarqué que je suis partie sur une tendance black is black en ce moment… Mais, attention, je ne copie pas Sandrine alias SBcréationscouture et sa passion du noir ! Je m’aperçois juste que j’ai tendance à coudre par « période » de couleur. J’aurais bien dit comme Picasso mais je ne préfère pas me comparer à un homme méprisable (allez voir cette vidéo ou ce podcast pour entendre de quoi je parle).

Quand à ma période noire, on verra quand ça se termine 😉 Des paris sur la prochaine couleur ?


Hop, le 10e projet coché de ma liste de projets couture 2021 ! Oui, le 10e !!
ITEM BOUTIQUE PRIX QUANTITÉ
Patron papier de la veste Bernadette Rascol 1 16,00 €
Velours matelassé Un Chat sur un Fil 1,5 24,00 €
Coton à carreau Toto 0,8 4 €
Doublure anthracite Stock 0,6 0 €
Boutons vintage Stock maternel 2 0 €
Crochet Stock 0 0 €
Fil Stock 0 0 €
Total     13,92 €

Le patron de la veste Bernadette

Bernadette, c’est le 1er patron pochette (et même tout court) que j’ai acheté en 2017 (!) lors de mon retour à la couture. C’est là que tu vois que je suis une couturière au top de la réactivité.

Une véritable influenceuse, toujours prête à dégainer le dernier patron à la mode pour buzzer sur la tendance.

À noter : ma version est tellement ancienne qu’une mise à jour du patron a été réalisée avec un croisement devant pour permettre de la fermer + une version manches longues.

La veste Bernadette : une petite veste chic et chaude

Dans le même genre, le velours matelassé fut acheté au CSF 2019 spécifiquement pour la veste Bernadette mais le tissu n’a été coupé qu’en avril, en même temps que ma banane Bauch-Laden d’avril 2021.

Que de la couture express tout ça dis-donc !

La veste Bernadette : un patron de couture qui fait rigoler

La veste Bernadette est une jolie petite veste courte et boxy, entièrement doublée. Sans pinces poitrine, avec des manches 3/4 et, sur le patron papier que je possède, avec ouverture devant bord à bord. Une nouvelle version pdf a été développé avec des manches longue et une croisure devant pour pouvoir ajouter un boutonnage.

La veste Bernadette : un patron de couture cousue en velours matelassé

En 2017, j’avais été totalement ébouriffée par la présence d’explication pas-à-pas avec des schémas. Quel changement par rapport à Burda !

Aujourd’hui, après avoir vu des explications autrement plus précises & détaillées, la qualité du livret m’épate beaucoup moins

La veste Bernadette : un patron de couture de République du Chiffon

Coucou la télécommande (pour celleux qui se demande comment je fais mes photos)

La mise en page est super basique, il n’y a pas de tableau de mesures du vêtement fini ni d’indications sur les entoilages et une grande partie des explications n’est en réalité PAS illustrée. Ce qui rend la lecture en diagonale assez dangereuse si on a tendance à s’arrêter aux schémas. Oui, genre moi.

La planche de patron est en couleur à traits pleins (non accessibles aux daltonien.nes par exemple) avec de l’encre qui part en grandes bavures dès qu’on essaye de repasser la planche pour la décalquer. Contrairement à d’autres revues de patrons République du Chiffon, il n’y a pas de superpositions ici.

Ma version du patron va de la taille 36 au 46.

Coudre la veste Bernadette

J’ai décidé de couper la taille 38 et elle me va parfaitement. 

Outre une modification à l’intérieur que vous découvrirez plus bas, j’ai ajouté un petit crochet pour pouvoir tenir la veste vaguement fermée sous un manteau.

Si ce projet a trainé longtemps dans mon atelier couture salon, c’est que j’avais un souci de doublure. L’idée était utiliser un twill de soie également prévu pour doubler les deux manteaux en projet : le 809 de DP Studio et le manteau #103 du Burda 02/2017.

Craignant de ne pas avoir assez de ce tissu, j’attendais de couper les 2 autres doublures avant de couper la doublure de cette veste Bernadette.

Petit jeu qui aurait pu durer longtemps si on considère que je n’ai même pas patronné la doublure du manteau 103 non incluse dans le patron…

La veste Bernadette : la vue de l'intérieur

Heureusement, voyant ma jolie banane en velours et sa doublure à carreaux, une de mes brillantes collègues m’a suggéré de faire la doublure dans ce tissu quadrillé.

Et hop ! Aussitôt dit, (presque) aussitôt fait. 

Les manches, quant à elles, sont doublées en doublure classique bien glissante pour faciliter l’enfilage.

D’ailleurs, j’ai trouvé cette doublure particulièrement bien patronnée avec des plis d’aisance généreux. Et bien expliqué en prime !

Ça peut paraitre tout bête mais même le célèbre manteau Sapporo (aujourd’hui Nova Coat) avait des soucis avec sa doublure (dont j’avais été victime).

Le pli d’aisance du bas du milieu devant

Beaucoup moins expliqué, voire carrément pas du tout, l’assemblage de la doublure aux manches.

L’explication se résume à ceci : « Assemblez les doublures manches sur les enformes bas de manches« . Et hop, démerdez-vous.

C’est quand même dommage quand on sait que c’est LE point le plus compliqué de toute la veste Bernadette.

Il y a comme une forme d’évitement de la difficulté. Je suis vraiment contente de ne pas avoir cousu cette veste à mes débuts, elle aurait bien pu réussir à me dégoûter des doublures.

Au chapitre des trucs qui manquent, on a aussi le repère de manche dos sur la pièce dos. 

Pénible mais pas bloquant car les manches s’assemblent très facilement avec zéro embu.

Veste Bernadette de République du Chiffon avec un système de fermeture

Sinon, comme un projet sans modification ne me ressemble (presque) pas, j’ai ajouté une poche forcément. Une poche intérieure passepoilée plus précisément.

Pour cela, j’ai modifié les pièces n°3 parementure devant et n°2 doublure devant.

Ensuite, j’ai utilisé comme d’habitude la technique de Kenneth D. King (dispo sur Craftsy) pour coudre la poche passepoilée calibrée sur mon téléphone.

Comme vous pouvez le voir, j’ai encore ramé à mort sur cette couture en incrustation pourtant prévue en arrondi pour me faciliter la vie.

Veste Bernadette en velours matelassé de République du Chiffon

Le patron prévoit enfin de laisser l’ouverture de la doublure dans la manche. Ce que j’ai trouvé très chiant. Ne mâchons pas les mots.

Désormais, j’édicte une nouvelle règle pour moi : l’ouverture de la doublure doit être dans la couture côté du corps. C’est moins caché, OK, mais c’est surtout considérablement plus pratique.

De ce fait, j’ai décidé de « glacer » les parementures (ourlet et devant) sur la veste déjà retournée au moyen d’un point glissé dans la couture entre la doublure & la parementure et en attrapant le molleton de l’endroit sans ressortir l’aiguille sur l’endroit.

Conclusion

Je suis toujours en amour avec ce tissu si doux et si chaud. Heureusement du reste que la veste a des manches 3/4, sinon j’étoufferais de chaud dedans.

Je suis très contente de cette petite veste Bernadette. C’est mon 1er patron de République du Chiffon et j’en suis satisfaite mis à part les points évoqués plus haut sur les explications… Prévoir un patron dont je sais déjà gérer les points de difficulté.

Il n’est pas complètement impossible que j’en couse une autre un jour. 

Alors, le prochain projet sera-t-il noir d’après vous ?

Enregistrer sur Pinterest

Précédent
Le t-shirt 123 du Burda 09-2012
Suivant
La robe Jackie en jersey de soie (Victory Patterns)

13 Commentaires

  • 13 novembre 2021 at 09:16
    violette

    elle est très sympa cette veste ! et elle va vraiment bien avec ton short.
    c’est quelle vidéo technique de Kenneth D. King pour coudre la poche passepoilée s’il te plait je la trouve pas ^_^

    Reply
  • 13 novembre 2021 at 15:30
    Sophie D

    Je navigue sur Crafsty depuis un certains temps (mais de façon assez aléatoire !) et je ne connaissais pas les cours de Kenneth D. King . Quelle découverte ! Merci !
    Je n’ai vu pour l’instant que les poches plates et j’ai découvert…un autre univers ! Encore merci !

    Reply
    • 17 novembre 2021 at 15:34

      Oui, c’est un excellent professeur je trouve

      Reply
  • 13 novembre 2021 at 18:53
    Morgane

    J’aime beaucoup et la veste et ta tenue.

    Reply
    • 17 novembre 2021 at 15:34

      Merci !

      Reply
  • 17 novembre 2021 at 06:56
    Fanfreluche

    Ta veste est très belle. Comme d’habitude, tu y a mis ta patte et c’est top. Je suis très intriguée par la poche intérieure. Faut que je trouve le tuto.

    Reply
    • 17 novembre 2021 at 15:33

      Merci ! Le tuto pour la poche passepoilée ou le tuto pour modifier la parementure et ajouter l’espace pour la poche ? Si c’est le second : pas de tuto, j’ai fait à ma sauce !

      Reply
  • 17 novembre 2021 at 15:52
    violette

    merci ^_^ j’irais voir plus tard j’aime beaucoup ses vidéos

    Reply
  • 17 novembre 2021 at 16:50
    Falbala

    Très sympa cette petite veste. Voir des manches 3/4 en hiver me fait frissonner de froid mais je veux bien croire qu’elle est hyper chaude.. Les explications pour le montage de la doublure sont toujours très limitées alors que c’est vraiment un point épineux et délicat. Je n’ai pas très bien compris ton histoire d’ouverture de la doublure dans la manche. De ce que j’ai fait jusqu’à présent, j’ai monté les doublures des manches en dernier et couture fermées (sur les côtés s’entend!)
    Oui je serais bien curieuse de savoir quelle sera ta prochaine couleur..

    Reply
    • 23 novembre 2021 at 12:35

      En fait, toute la doublure est cousue, manches comprises, et seulement ensuite on vient l’assembler au tissu principal. Il faut donc laisser une ouverture quelque-part pour pouvoir la retourner sur l’endroit à la fin. Sur la veste Bernadette, elle conseille de laisser l’ouverture dans la manche, ce qui est traditionnel et le moins visibile. Mais c’est aussi moins pratique que de laisser l’ouverture dans une des coutures côté.

      Reply
  • 23 décembre 2021 at 14:12
    Amandine

    Bonjour Solène, depuis que j’ai lu ton article sur Bernadette…c’est le short que tu portes avec sur les photos qui m’obsède!!!! Alors, je finis par te poser la question fatidique : cette merveille est cousue main? et si oui, c’est quel patron? Merci beaucoup pour ta réponse. Et merci pour tes articles de blog remplis de détails, d’humour, de vie, d’honnêteté…je guette la sortie de chaque article, même si je les lis en sous-marin!!!! Pour 2022, je m’engage à te laisser un petit mot lors de mes passages 😉
    Bonnes fêtes de fin d’année!!!
    Une bretonne (Amandine)

    Reply

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.