15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar/gb 300

Coudre la brassière Supporter (Étoffe Malicieuse)

Ce week-end, il fallait que je couse la brassière Supporter, un patron d’Étoffe Malicieuse. Y avait pas à tortiller, mon soutien-gorge de sport a disparu, pouf ! Et même si j’utilise mon Lexington (pas encore présenté ici) en remplacement, ce n’est pas un soutien-gorge prévu pour… Donc, hop, hop; hop ! Au boulot !

ITEM BOUTIQUE QUANTITÉ PRIX
Patron de la brassière Supporter Etoffe Malicieuse 1 10,50 €
Jersey lycra noir Mercerie Extra 0,5 m 2 €
Jersey lycra fin Mercerie Extra 0,4 m 2 €
Powernet Mercerie Extra 0,4 m 2 €
Biais pré-plié Réserve des Arts 2 m 0,5 €
Élastique large velours Mercerie Extra 0,7 m 1,5 €
Fil & fil mousse Stock 0 0 €
Total     18,50 €

Le patron de la brassière Supporter

La brassière Supporter fonctionne sur le concept de la compression de la poitrine. Cela marche bien pour les poitrines petites à normales et les poitrines plus importantes avec peu de projection (plus “étalées” sur le torse que bondissantes dans le vent).

Le patron de la brassière Supporter propose 4 versions vraiment différentes. 

Ces 4 versions ont chacune leur planche de patronnage et son pas-à-pas spécifique. Ce sont quasiment 4 patrons en fait. On en a pour son argent 🙂

Brassière de Sport Supporter - Etoffe Mlicieuse

L’inconvénient, c’est que lorsqu’on imprime tout d’un coup, comme moi sans lire avant… on se retrouve avec 4 fois les pièces en commun (la bande sous-poitrine).

D’ailleurs, une des pièces de la bande sous-poitrine a une erreur dans sa numérotation (M au lieu de N).

Sion, le patron propose aussi une astuce pour pouvoir ajouter / enlever des coques de soutien-gorge.

Brassière de Sport Supporter - Etoffe Mlicieuse

Les explications sont très complètes avec des schémas bien lisibles, peut-être un peu verbeuses mais très claires.

Le PDF permet de choisir sa taille et une version avec ou sans marges de couture (de 0,75 cm). Perso, j’ai imprimé avec et sans marges.

Je trouve que c’est l’option parfaite : pas de boulot en plus mais on visualise facilement où sont les coutures d’assemblage.

Brassière de Sport Supporter - Etoffe Mlicieuse

J’aurais une petite critique sur l’identité graphique de la marque, avec une typo tarabiscotée qui ne facilite pas la lecture rapide sur le patron. La graphiste en moi a envie de dire à la créatrice “Vas-y viens, raconte-moi ton univers, on va faire un truc sympa et lisible ensemble !”

La couture du patron de la brassière Supporter

J’ai cousu la version 3, nommée de manière un peu compliquée “Variante jeu de superpositions”.

Pour la coudre, j’ai utilisé la machine à coudre pour les élastiques pré-pliés, la surjeteuse pour les coutures d’assemblage et la recouvreuse pour l’élastique de poitrine.

Pour coudre cette brassière, j’ai utilisé 2 tissus Mercerie Extra : un lycra noir à la fois ferme et très élastique, un lycra fin, imprimé de fleurs, très élastique aussi mais pas pareil et un powernet moyennement ferme. 

Ces 3 tissus sont individuellement d’excellente qualité, mais les faire bosser ensemble n’a pas été facile.

Brassière de Sport Supporter - Etoffe Mlicieuse

Bon, on se le dit tout de suite, j’ai eu 3 soucis :

  • La longueur des élastiques recommandés pour l’encolure et les aisselles est un peu juste pour moi. Ça me quiche un peu trop.
  • La différence d’élasticité entre le tissu principal et le tissu secondaire a causé quelques décalages (la créatrice en parlait pourtant ici…)
  • J’ai brillamment réussi le raccord plat de l’élastique de sous-poitrine, bien plat, bien nickel et… en plein milieu devant !

Dans les explications, il est bien recommandé de fixer la bande de superposition dos avec une surpiqûre. Sans ça, il est certain que ça baillait beaucoup à cause de cette différence entre les 2 tissus.

Mais, savoir où positionner la bande sur l’autre pour piquer ne m’a pas paru évident. Résultat, j’ai un genre de frou-frou dos.

Brassière de Sport Supporter - Etoffe Mlicieuse

Je n’ai réalisé qu’une modification : j’ai remplacé la bande de sous-poitrine proposée par un élastique large de lingerie (aussi appelés élastique à boxer).

Je l’ai cousu avec un point de recouvrement sur ma combiné Babylock Desire 3.

Enfin, énorme point positif du patron : le montage entièrement pensé pour cacher toutes les coutures. Ainsi, c’est non seulement super propre à l’intérieur mais ça évite aussi tout frottement pendant l’exercice.

Et j’ai parcouru les explications des autres versions, c’est le cas pour toutes !

Conclusion sur la brassière Supporter

Piouf ! J’ai une brassière pour le sport demain ! On est bien. Et j’ai même réussi à prendre les photos et à écrire cet article la même journée…

Je suis contente du résultat, j’ai une brassière de sport entièrement fonctionnelle et jolie

Je pense que j’en referai d’autres (d’autant que j’ai le choix des modèles !) en faisant attention aux tissus pour une meilleure compatibilité et en rallongeant la longueur des élastiques pré-pliés.

Un patron très recommendable !

Enregistrer sur Pinterest

 

Précédent
Dernier jour : cathédrale Santa Maria del Fiore
Suivant
Coudre le t-shirt #118 Burda 11/2019

3 Commentaires

  • 4 March 2020 at 07:24
    Nabel

    Elle est très jolie cette brassière. J’aime beaucoup la combinaison des lycras, même s’ils n’ont pas été très coopératifs.

  • 4 March 2020 at 13:17
    Fanfreluche

    Comme Nabel, j’aime beaucoup l’association des deux tissus. De manière générale j’admire les couturières qui réalisent ce genre de projets. Personnellement ils me font peur. En tout cas, cette brassière te va super bien et du coup tes boops sont bien supportés ! Bravo.

  • 4 March 2020 at 21:45
    Falbala

    Superbe!! les tissus et les finitions sont magnifiques! Pas trop mon genre, j’aurais l’impression d’étouffer ou d’être trop serrée!