15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar/gb 300 true

Hégémonie du point de croix : les grilles et le comptage

[image_frame style=”framed_shadow” align=”left” alt=”grille point de croix” title=”grille point de croix” height=”340″ width=”250″]https://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2011/08/ex-grille.gif[/image_frame]
Bien sur, pour broder au point de croix, il faut de plus avoir une grille et une légende de couleurs.
A gauche, un exemple de grille. Ici il s’agit d’un arbuste dans un pot.

Acheter des grilles de point de croix

Il faut dire que cela revient vite assez cher. Pour ce qui est de créer ses propres motifs, c’est quelque chose d’assez compliqué. Certains logiciels existent mais là encore, c’est payant.

Compter ses points

Ensuite, l’autre nom du point de croix est le point compté. Et de fait, quant on brode au point de croix, on compte ses points, ses lignes de points…tout le temps. C’est un peut comme le tricot de ce point de vue.

L’ancêtre de la pixelisation !

Enfin, avec le point de croix, pas moyen de faire des belles courbes. On obtient toujours une sorte de broderie pixelisée.

[colored_box title=”Conclusion” variation=”silver”]Pour toute ces raisons, je me suis rapidement tournée vers ce qu’on appelle la broderie traditionnelle. Si la broderie au point de croix est idéale pour les débutants, il me semble qu’elle atteint rapidement certaines limites.[/colored_box]

Précédent
Hégémonie du point de croix : les toiles
Suivant
Ouf ! vive la broderie traditionnelle