15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar/gb 300

La robe Ramona (La Maison Victor) en Indiennes

Cette robe Ramona, ou plutôt ce style de robe dos nu, c’est l’histoire d’une lubie. À partir du moment où j’ai validé mon billet, il fallait absolument que je me couse ce style de robe pour la Grèce. 

Je ne sais pas trop pourquoi… les hormones ? Toujours est-il que j’ai gagné la course pour la terminer avant mon départ !

Et voici donc les photos de ma robe Ramona en cotonnade indienne dans les rues de Pinakates dans la région du Pélion en Grèce.

ITEM BOUTIQUE QUANTITÉ PRIX
Patron de la robe Ramona La Maison Victor (n°4 • 2017) 1 0 €
Cotonnade indienne zig-zag imprimée au bloc Itokri.com 1 m 3,70 €
Cotonnade indienne fleurie imprimée au bloc Itokri.com 3 m 12,50 €
Doublure soie & viscose Tissus de Rêve 1 6,00 €
Entoilage thermocollant très fin G785  ? 0,40 1,00 €
Boutons La Réserve des Arts 6 0,50 €
Fil Stock 0 0 €
Total     23,70 €

Le patron de la robe Ramona

La robe Ramona est une robe dos nu, avec un bustier ajusté à découpes princesse, bretelles larges croisées dans le dos et une jupe évasée à plis plats (mais froncée pour la mienne).

Une robe très très estivale… il me la fallait donc obligatoirement pour mes vacances en Grèce !

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le patron de la robe Ramona n’est pas un perdreau de l’année. Ce patron est issu de l’édition d’été de La Maison Victor de 2017 (n°4 • juillet / août).

Dans ce style, on trouve aussi la robe Alésia de Cosy Little World et la robe Amandine de Coralie Bijasson.

J’avais beaucoup aimé plusieurs réalisations de ce style les étés précédents et ça m’était resté dans un coin de la tête.

J’ai hésité sur les différents modèles et je me suis décidé pour le patron de la robe Ramona. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. 

Décidément, que de mystères autour des prises de décisions sur cette robe ! 

Le patron PDF n’est pas disponible sur le site de La Maison Victor, j’ai donc acheté le magazine en allemand à l’occasion d’une promo “frais de port gratuits”.

En allemand… alors que je n’y comprends que pouet.

Heureusement, j’ai encore reçu un super coup de main de la communauté couture du forum Thread and Neddles : des photos des explications en français m’ont été gentiment envoyées par Ameline.

Et je la remercie vraiment car cette robe n’est un projet simple et je ne m’en serais pas sortie avec juste les dessins.

D’un autre côté, pour le même prix, j’ai 11 autres patrons dans le magazine.

La couture de la robe Ramona

Le tissu : les indiennes

Toujours sur le thème des lubies, les indiennes m’intéressent beaucoup depuis le début de l’année. Plusieurs boutiques françaises de tissus indiens sont tombées dans mon radar et m’ont fait rêver : 

  • Namasté Fabrics (Arcachon) : belle boutique de cotonnades traditionnelles indiennes ♥︎
  • La Boutique MG : une boutique de magnifiques cotonnades traditionnelles indiennes ♥︎ Des motifs plus contemporains ainsi que des inspirations d’autres pays sont aussi disponibles.

Mais c’est le site indien Itokri.com qui m’a fait succomber en dépit des frais de port très élevés… contrebalancés par les prix des tissus.

J’ai choisi ici 2 cotons légers imprimés au tampon de bois, coordonnées en couleurs mais très différents en motifs.

À noter quand même : j’ai passé un long moment à faire tremper les tissus dans de l’eau vinaigrée puis à les laver par gammes strictes de couleurs.

Ces deux tissus-là ont peu dégorgé mais ce n’est pas le cas de tous… et même comme cela, je pense que cette robe sera toujours lavée individuellement.

Les laizes des tissus indiens n’étant que de 110 cm, il faut adapter les métrages nécessaires par rapport à ce qui était prévu dans le magazine : j’ai pris 1 m pour le coton zig-zag et 3 m pour le coton fleuri.

Dans mon cas, j’ai revu le plan de coupe et coupé la jupe dans le contre-fil pour pouvoir la couper au pli.

Modifications de l’assemblage de la robe Ramona

Comme La Maison Victor taille souvent assez grand, j’ai coupé une toile du bustier en taille 36.

La taille 36 me paraissant correcte, j’ai enchainé sur la robe en 36 pour le haut et 38 pour la jupe. Pas tellement concernant le tour de taille, mais plutôt pour obtenir plus de fronces et d’ampleur sur la jupe.

Ces indiennes s’apparentent à un Liberty en terme de finesse et sont légèrement translucides.

Du coup, plutôt qu’une parementure, le bustier a été entièrement doublé dans un voile soie et viscose crème.

Je n’ai pas touché à la stature de la robe pour mon 1,60 m mais je n’ai pas ajouté de valeur de couture pour l’ourlet… et l’ourlet fait 1 + 2,5 cm.

J’ai été longtemps déconcerté par les pièces G (patte de fermeture de la jupe dos) et F (parementure de la jupe devant).

Je n’ai pas vraiment compris comment les assembler et encore maintenant, je ne suis pas absolument sûre de ce que j’ai fait.

Autre modification sur les finitions : aucune couture visible sur le bustier et la ceinture, contrairement aux explications.

Par exemple, sur le schéma à gauche, LMV nous propose de coudre la ceinture endroit sur endroit puis de la retourner. Comme un pied de col. Jusque là, tout va bien.

 

Sauf qu’ensuite, LMV propose de laisser le bord inférieur de cette ceinture simplement surjetée et de piquer dans le sillon sur l’endroit.

Blah. -_-

Et c’était la même chose sur les bretelles à l’intérieur.

J’ai remplacé tout ça en réalisant des coutures à la main invisibles en rabattant la valeur de couture sur tout l’intérieur des ceintures devant et dos et l’intérieur des bretelles le long du bustier. 

Pour la jupe, les panneaux ont été froncés plutôt que plissés car je voulais plus de volume.

La robe Ramona a des poches \o/

Malheureusement, prise par le temps, j’ai dû zapper les coutures anglaises sur les côtés de la jupe (non proposées par LMV) 🙁

Presque enfin, les boutonnières sont l’avant-der des dernières étapes sur ce projet.

Je suis repassé 2 fois sur toutes les boutonnières pour améliorer le “remplissage” et je trouve que ça rend vraiment bien.

Pour les boutons, il faut bien prendre le temps de faire son essayage avant de les coudre. Perso, je les ai cousu en Grèce car je n’avais pas le temps de finir ça avant le départ !

Et voilà !

Conclusion

Ouh là là là ! Elle est cool nan ? Moi, je la trouve trop chouette. Totalement +30°C compatible.

Le bustier n’est pas parfaitement ajusté… ou plutôt, il n’est pas parfaitement ajusté dans toutes les positions et un peu d’entoilage n’aurait probablement rien gâché.

Mais en l’état actuel, cette robe est incroyablement respirante et légère. Bonus, elle se froisse moins qu’un cupro ou une viscose dans la valise.

Seul inconvénient, le boutonnage n’est pas évident à boutonner en solo. Franchement, je commence à voir l’intérêt d’une Lady’s Maid parfois ;D (ou d’un mec éventuellement).

Enregistrer sur Pinterest

 

Précédent
La Grèce et les merceries !
Suivant
Coudre un short en lin lavé

6 Commentaires

  • 3 July 2021 at 08:59
    Trotti

    Elle est très très sympa.

    Reply
  • 4 July 2021 at 08:11
    Falbala

    Elle est canon cette robe, j’adore!!!! Les tissus sont magnifiques!! J’imagine que tu as dû te contorsionner pour la boutonner. Les finitions intérieures sont tip top, comme toujours.. Si les indiennes t’intéressent il faudrait que tu visites le musée d’impression sur étoffes de Mulhouse. Certes c’est moins dépaysant que la Grèce mais les pièces présentées et les machines et techniques valent franchement le détour.

    Reply
  • 4 July 2021 at 10:02
    Noëlle Adam

    Magnifique réalisation mieux finie que le modèle ! J’imagine facilement une version toute longue aussi. Tu es ravissante , et à des années-lumières de la tendance touriste = débraillé. Comment on fait une couture anglaise quand les poches sont rapportées ? Je suis perplexe.

    Reply
  • 5 July 2021 at 10:00
    Mlle Mi

    Bonjour,
    Robe magnifique, et belle découverte que le site ITOKRI. A combien se montent les frais de port s’il te plait ?
    Bonne reprrise,
    Mlle Mi

    Reply
  • 7 July 2021 at 15:35
    Fanfreluche

    Magnifique robe tablier ! Tu as dû faire un malheur sur les îles grecques. J’adore les étoffes indiennes. Merci beaucoup pour les trois pistes de fournisseurs. La tentation est forte !

    Reply
  • 8 July 2021 at 13:21
    Popaddictnormandie

    Mais quelle beauté ❣️

    Reply

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.