15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar/gb 300

Grèce : Athènes, un dimanche de canicule

Ce dimanche était mon dernier jour complet en Grèce, à Athènes. Athènes, je n’en avais pas des souvenirs transcendants suite à mes précédents passages : 1 fois à 7 ans avec mes parents et 1 fois à 23 ans en transit pour les Cyclades.

J’avais des souvenirs de ville un peu moche, blindée de voitures, dangereuse en tant que piéton. Ma nièce, qui y a été plus récemment, m’avait dit mais non, y a des quartiers super sympa où se balader et boire un verre.

Spoiler : elle a 100 fois raison.

Une matinée de shopping… et oups, des visites

Le matin, je suis sortie en reconnaissance, pour prendre mes marques et mon petit déjeuner.

Le petit déjeuner, en toute simplicité : café freddo et pancakes aux fruits rouges. Je n’ai pas réussi à finir.

Mon Airbnb se trouvait aux frontières des quartiers de Syndagma, Monastiraki et Plaka. 3 quartiers supers agréables à faire à pied, aux portes de l’Agora et du Jardin National d’Athènes…

Et aussi, juste dans le quartier des magasins de tissus, merceries, magasin de perles, etc.

Le quartier des couturières, tricoteuses, makers en tout genre.

Donc, je commence ma balade et bim, une église, l’église de Panaghia Kapnikarea en plein milieu de LA rue commerçante, au milieu des Zara & Bershka.

Je suis donc rentrée rapidement.

Et oh ! Le Parthénon au détour d’une rue.

En passant j’ai pu voir l’Agora Romaine, la Tour des Vents (ci-dessous). Bref, à chaque détour de rue, qu’on le veuille ou non, on découvre monuments sur monuments.

Du coup, je me suis rapprochée un peu et je suis arrivée dans le quartier de Plaka, bien sympathique.

Le quartier de Plaka est accroché sur les pentes de l’acropole. 

Je suis tombée sur une autre petite église où une messe venait de se terminer. 

Beaucoup de gens restaient devant l’église à papoter sur des chaises ou à refaire le tour des icônes pour prier et les embrasser.

Puis je suis arrivée devant la Porte d’Hadrien devant l’Olympeion (temple de Zeus), élevé en l’honneur de l’empereur Hadrien (empereur romain), après sa venue à Athènes, en 131.

La porte d’Hadrien

Je suis remontée vers mon appartement par le Jardin National d’Athènes pour retrouver un peu de verdure.

 

Après cette grosse visite culturelle inattendue, je me suis reposée un peu dans la fraicheur climatisée de mon Airbnb. Car, quand on visite, surtout quand il fait plus de 32°, toutes les 2-3h, une pause s’impose.

 

La visite du Musée National archéologique d’Athènes

Il y a beaucoup de musées à Athènes. J’ai choisi celui-là car il me paraissait le plus inévitable mais c’est très subjectif.

Toujours est-il qu’un musée est un bon choix pour les périodes les plus chaudes de la journée.

Je ne veux pas savoir le temps que prends sa mammographie.

Le Musée national archéologique d’Athènes est le principal musée archéologique de Grèce. Il est organisé en 5 thèmes plus ou moins chronologiques : la collection préhistorique (du VIemillénaire à ), la collection de sculptures (viie au ve siècle av. J.-C.), la collection de céramiques, la collection de bronzes, et les collections égyptienne et proche-orientale.

BRANLE BAS DE COMBAT !!! « Oui, oui, 2 secondes, je mets mes chaussettes »

J’ai totalement zappé la partie sur les céramiques et les vases. Mais il y avait déjà de quoi faire.

Nous soûlaient déjà avec le foot 400 ans avant JC… Sur une pierre tombale d’un passionné de foot déjà à l’époque donc.

Il y avait aussi une exposition sur les guerres avec les Perses qui ont tenté à plusieurs reprises d’envahir la Grèce, sans succès : la fameuse bataille des Thermopyles (dont on a fait le film 300 absolument faux historiquement), la bataille de Marathon, etc.

Athéna du Varvakéion offre Niké (la victoire) aux Athéniens

« Bordel Pan ! Tu la veux ma sandale dans ta gueule ? Tu la veux ? »

Le Zeus (ou Poseidon) de l’Artémision, qui me semble avoir été une bonne base pour le personnage de Léonidas dans 300.

Statue du style “Sévère” nommé ainsi car les statues font toutes un peu la gueule par rapport à l’ère sculpturale précédente.

 

 

La première tirelire cochon : environ 3200 avant JC. Enfin les archéologues disent que c’est un vase mais… on n’en sait rien en fait.

Une partie sur l’art des Cyclades qui n’a rien à envier à la sculpture contemporaine.

Les frères Μταλτον

Évolution de la représentation des visages

Les premiers masque mortuaires étaient-ils mal foutus ou leurs propriétaires très moches ? Le dernier est le fameux masque d’Agamemnon.

 

Masque funéraire égyptien après qu’Alexandre ait placé la dynastie Ptolémienne (grecque donc, dernière descendante, Cléôpatre). Une fusion des styles égyptien et grec.

Nope, il louche votre masque les gars. On va le refiler à Jean-Pierre et on se concentre pour en faire un correct à Ramsès, OK ?

 

Art Cycladique.

 

Ce portrait que j’ai trouvé extrêmement vivant. On dirait qu’il va se mettre à soupirer l’instant d’après.

Des philosophes pas commodes.

Philosophe d’Anticythère : peut-être un philosophe cynique. Barbe et moustache typiques des représentations de philosophes.

Voilà, après tout ça, j’en avais plein les pattes. J’ai été me restaurer et préparer mon sac pour le lendemain et pouf, dodo !

Précédent
Grèce : de Skiathos à Athènes
Suivant
La Grèce et les merceries !

2 Commentaires

  • 2 July 2021 at 08:09
    Falbala

    Magnifiques tous ces articles. Je suis allée à Athènes il y a très longtemps avec mon homme qui avait une réunion de travail là bas.. Moi aussi j’ai erré dans les rues en admirant tous les monuments.. La chaleur était étouffante et je me suis réfugiée à plusieurs reprises dans des boutiques climatisées.. Ici les températures commencent très légèrement à remonter.. Elles seront certainement décentes pour ton retour!!

    Reply
    • 2 July 2021 at 09:49

      Je suis déjà de retour en France et je vois effectivement les températures monter avec plaisir !

      Reply

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.