15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar/gb 300

Séoul : Mémorial de la guerre 0 – Jjimjilbang 2

Ce soir, je vais faire assez rapide car il est fort tard… ce qui est logique car j’ai commencé tard. Je me suis levée vers midi et j’ai décidé d’aller voir le Mémorial de la Guerre qu’un soldat américain m’avait conseillé hier dans le métro, en même temps que la zone démilitarisée entre les 2 Corées (oui, ça se visite en tour organisés).

J’y suis allée à pied car ce n’est pas très loin. Sur le chemin, je suis tombée sur des dizaines et des dizaines de bus de police aligné le long de la route. Bizarre, me suis-je dit. Le Lonely Planet prévient bien d’éviter toute manifestation car le gouvernement a tendance à utiliser un canon pour tuer une mouche… Mais bon.

Arrivée au Mémorial, c’est un bâtiment très monumentalement clinquant. Grosse exposition à l’extérieur de véhicules militaires de toutes sortes. À l’intérieur, j’ai été assez déçue. La majeure partie de l’exposition est donc dédiée à la guerre de Corée (ou des Corées pourrait-on dire) de 1950-53. Chaque mouvement de troupe est détaillée mais ça ne parle que peu ou pas du contexte politique du conflit. En gros, si je raccroche les wagons d’histoire du 20e et ce que j’ai vu aujourd’hui : après la seconde guerre mondiale et après la capitulation japonaise (suite à Hiroshima et Nagasaki), la Corée envahie par le Japon est “libérée”. L’URSS et les USA se la partage en 2 morceaux. Le nord devient une dictature communiste, le sud entame un process vers la démocratie.

Avions, tanks, bateaux… Tout en version camouflage

En 1950, les USA se sont quasiment retirés de Corée. Mais le Nord, qui plaidait sa cause auprès de Staline depuis des années, obtient le feu vert de Moscou et envahit la Corée du Sud dans une guerre éclair, ne laissant plus qu’un tout petit bout libre à Busan. Les Nations Unies se réveillent, protestent puis envoient une Armée,pour soutenir l’armée un peu amateure de Corée du Sud, avec à sa tête le Général Mac Arthur (qui gouvernait le Japon depuis la capitulation).

Une quinzaine d’autres pays se joignent à l’effort (donc la France, la Turquie, …) et grâce à un débarquement à Inchéon, ils reprennent Séoul. Puis, comme ils ne peuvent en rester là, ils passent le 38e parallèle et envahissent la Corée du Nord. Mais ce coup-ci, c’est la Chine de Mao qui se réveille et on arrive à une égalité de force. Les Chinois sont mal armés mais ils sont beaucoup.

Une trêve puis une armistice est signée et on en est là aujourd’hui. En Corée du Nord, c’est le fiston qui a pris les commandes il y a quelques années, inaugurant un nouveau type de régime : le régime “démocratique” communiste dynastique.

Il y a aussi une grande salle sur les guerres historiques qui ont contribuées à former la Corée. Pareil, chaque bataille est décrite mais peu de contexte historique, culturel, politique ou économique. On peut retenir que la Corée s’est formée principalement à partir de 3 royaume qui se tiraient la bourre aux unes et aux autres. Le royaume de Silla s’est allié avec l’Empire de Chine pour abattre un rival, ça a mal tourné et les 3 royaumes se sont alliés pour contrer la Chine.

Une lance-flèches enflammées de la Corée médiévale.

Ensuite, l’histoire a été parsemé de guerre contre la Chine ou le Japon qui essayaient chacun de faire main basse sur la Corée. La Corée a aussi essayé 2 fois d’envahir le Japon mais en a été empêchée à chaque fois par un typhon plutôt que par une défense brillante. Et donc, le dernier conflit étant l’occupation japonaise pendant la seconde guerre mondiale.

Je suis repartie de là pas super enthousiasmée. En sortant, j’ai entendu un discours enflammé par loin du Mémorial mais pas de gros rassemblement. Sur le chemin du retour, tous les policiers étaient alignés devant les bus, le long de à quatre voies pendant au moins 3 km. Ils devaient être des milliers !


Je suis rentrée vite fait en achetant des ramen et des brugnons monstrueux au supermarché pour mon déjeuner. Ensuite, j’ai un peu regarder où je pourrai bouger mardi.

Et pour finir ma journée, je suis allée passer ma soirée dans un jjimjilbang, le Siloam. Mais qu’est-ce donc vous m’aller dire ? En résumé, c’est un combiné de bains publics, saunas, jacuzzi d’une part et salles de repos aux divers bénéfices (oxygène, charbon, Jade, argile, etc), de salles de jeu, de resto, karaoké, etc. C’est très familial, très traditionnel, ouvert 24/24h et pas cher (13€ l’entrée pour autant de temps que vous voulez). Les bains sont séparés hommes-femmes. Côté femmes, c’est très relax, un peu comme un hammam. Tout le monde est nu. On se lave avant d’aller aux bains. On papote.

Ça ne paye pas de mine mais dedans c’est bien ^^

Je me suis offert un gommage (mais attention, un Gommage de chez Scrub, je n’ai plus une peau morte sur tout le corps là !) et un massage. Le massage, on peut s’en passer. Ensuite re-douche.

Je suis ensuite montée pour manger (ragoût kimchi et porc) puis j’ai été tester les différentes salles. Pas toutes car il y en a trop ! Il y a différentes températures, parfois on est sur des matelas, parfois sur du gravier (j’ai testé celui avec les billes d’argile), c’est très varié.

Pour en savoir plus sur les jjimjilbangs, voici un lien : Jjimjilbang : explications avec photos

Ensuite, il était déjà minuit et demi (j’y ai passé 5h !) et le métro était fermé. Évitant les taxis illégaux, j’ai fait la queue pour un taxi et 5€ plus tard, j’étais rentrée. Je vais donc me coucher pour de nouvelles aventures et jusqu’ici, tout va bien !

Précédent
Séoul, le Palais Royal de Changdeokgung
Suivant
Séoul, le Palais de Gyeongbokgung et le musée folklorique