15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar/gb 300 true
Trogir

Zadar > Trogir > Split

Le réveil était pas trop tôt ce matin mais il fallait quand que j’ai libéré les lieux pour 10h puis prendre un bus qui passe devant une maison (oui, comme en Asie : pas d’arrêt signalé par un poteau ou rien. Juste l’arrêt de bus est devant la maison bleue et passe toutes les 20-25 min… Et débrouille-toi quand tu ne connais pas !) pour aller à la gare routière. Là, j’ai pris un thé en attendant le bus.

Les choses se sont compliquées dans le bus car je n’avais pas imprimé mon billet. Cependant, j’avais été voir l’accueil de la gare routière en montrant mon téléphone avec le PDF et on m’avait dit OK, montrez ça au chauffeur. Le chauffeur de corvée de billets ( il y a souvent 2 chauffeurs qui se relaient, l’un à la conduite, l’autre aux billets) a commencé par s’énerver puis ayant trouvé une traductrice a fini par trouver une solution. A Sibenik (prononcez Chibénik), une nana de la compagnie m’a amenée dans son bureau pour imprimer le truc en 2 min. Et zou.

Nous avions 40 min de retard à Trogir mais dès l’entrée dans la vieille ville, c’est magnifique. D’ailleurs, la gare routière étant à 30 secondes de l’entrée dans la vieille ville, c’est vraiment pratique pour visiter avant d’aller à Split. Les bâtiments sont essentiellement Renaissance (vénitienne) et Baroque je pense. Toute la vieille ville est constituée de toutes petites rues (comme à Venise), de jolies petites places et de mignons palaces.

Trogir
Trogir
image
image

J’ai d’abord fait un tour de la ville (30 min suffisent largement) pour me repérer puis j’ai été me prendre une glace. Je suis ensuite allée faire une petite sieste au bord de l’eau avant de retourner dans la vieille ville me balader. Vers 17h, comme la lumière était meilleure, j’ai payé mon entrée à la cathédrale et je suis montée dans le clocher (où il y a toujours les cloches mais je ne suis pas sûre qu’elles soient encore utilisées). La vue était magnifique mais je me suis faite un petit coup de vertige flip en montant et en descendant les deux derniers (ou premiers c’est selon) étages en escalier en metal dans contremarches… L’escalier donnait une vague sensation de branlitude…

image
image
Trogir

Pour finir, je suis allée attraper un chicken kebab et le manger dans un parc au bord de l’eau à nouveau. Ensuite bus n°37 pour Split, et hop, me voilà chez la chilienne Victoria et son copain croate Zdravko. Ils se sont rencontrés en Patagonie quand il est allé visité il y a 2 ans et elle a un peu de famille croate. Il ne parle pas espagnol, elle ne parle pas trop croate et ils communiquent donc dans un anglais moyen. Ils sont adorables.

Donc, jusqu’ici, tout va bien !

Précédent
Zadar, soleil et pluie
Dioclétien
Suivant
Split, le 2 en 1, baignade et culture

2 Commentaires

  • 23 August 2015 at 08:37
    MM

    Ici aussi tout va bien sauf qu’il pleut sans arrêt depuis hier fin d’après midi ; ma première occupation du matin ouvrir l’ordi… Bisous

  • 23 August 2015 at 09:01
    Morgane

    Coucou ! Tu as fixé ton itinéraire à l’avance ou tu improvises ? Combien de temps doit durer ton périple ?
    Ici la rentrée se rapproche. L’informatique de la maison se rebiffe :mon ordinateur a été vérolé et s’éteint spontanément toutes les 5 mn. Hier soir, c’est ma tablette qui refuse de s’allumer, il faut insister au moins 20 fois avant d’y parvenir. Ces trucs me rendent dingue.