15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar 300 true

De l’importance des vieux

Oué, oué, je sais. On ne dit pas vieux, on dit sénior. Et encore, seulement à partir de 70 ans maintenant. Avant, ce sont des personnes matures… Bref.

Personne ne l’ignore désormais (enfin personne qui lit ce blog en tout cas) : j’ai un nouvel appart depuis 6 mois.

Les propriétaires précédents avaient refait la déco de la chambre dans un style que je qualifierais de… euh, moche. Ils devaient être soit daltoniens, soit dotés d’un mauvais goût très sûr ou encore d’un sens de l’humour très particulier. Toujours est-il que la déco ressemblait à ça :

Le mur en face du lit était donc entièrement vert. 12,5m² de vert gazon…

Bien sûr, j’ai rapidement immédiatement pris la décision de repeindre tout cela. Problème pour le mur vert : outre la couleur sublime, le mur présentait des irrégularités de surface parfaitement visible à la lumière rasante produite par la baie vitrée.

Après investigation, il s’agit d’un mur en béton brut (pas d’enduit, rien) directement recouvert par un papier peint d’époque (1970 donc) lui-même joliment peint en vert.

Après 6 mois de réflexion sur le sujet, j’avais envisagé et écarté plusieurs solutions :

  • Arracher tout le papier peint et garder le mur en béton brut : c’est branché, on le voit dans tous les magazines de déco. Après un test sur 4m² de mur, c’est moche et on se croirait dans une prison.
  • Recouvrir de plaques de plâtre cartonnées ou BA13 : les plaques en question ne passent pas dans mon ascenceur. C’est lourd et je suis seule, sans voiture…
  • Utiliser un enduit de finition à poser au rouleau : théoriquement simple à mettre en oeuvre (jamais utilisé personnellement), cet enduit réduit la nécessité de poncer. Le mot-clé ici est “réduit“. Il faut quand même poncer. Et poncer de l’enduit de finition fait vraiment énormément de poussière… je vous laisse imaginer sur 13m² de mur…
  • Utiliser un enduit décoratif type “Comme le béton”, “Les décoratives Tadelakt Oriental”, “Lagune”, etc : les couleurs ne correspondent pas à mes envies.

Arrivée à ce point de ma réflexion, j’étais désespérée. Enfin presque.
Je me rendis donc chez Le Roi Merlin pour réflexionner encore un peu. Et je me fis aborder par un conseiller dudit magasin… un vieux conseiller (Chose déjà étonnante en soit : les conseillers nous abordent rarement de leur plein gré). Je lui ai exposé mon problème. Et il m’a trouvé une solution*. Qui plus est, une solution qu’il avait testé lui-même dans son home sweet home.

Et c’est là que je me suis dite qu’il est bien dommage que les grandes surfaces de bricolage n’aient pas plus de conseillers d’expérience. Des gens qui ont vraiment testé les produits et non pas simplement assisté à 2-3 séance de formation.

De l’importance des vieux : l’expérience irremplacable.

* La solution : des rouleaux de polystyrène de 5mm d’épaisseur recouverts de carton à poser avec de la colle spéciale. Pas très cher et légers à transporter, ces rouleaux servent normalement à améliorer l’isolation thémique.J’ai commencé la mise en oeuvre. Cela se manipule très bien seule.

Précédent
Associer les saveurs
Suivant
Amazing stickers

1 Commentaire

  • 16 avril 2009 at 08:27

    oh… my… God !
    mais comment peut-on commettre ça ?! vivement les photos avant/après 🙂