15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar 300

Battambang

Ce matin, départ à 8h35 pour Battambang. Le tuk-tuk de l’hôtel m’a amené au bureau du centre ville. Là nous avons pris un minibus pour la gare routière de la compagnie. Puis finalement le bus qui n’est parti qu’avec 5 minutes de retard.

Pas de karaoké sentimental dans ce bus, juste un film comique apparemment sur la dernière heure de trajet. A 11h40, l’arrivée à la gare routière de la compagnie ressemble à une foire d’empoigne pour les touriste et les diriger vers les hôtels. Je suis une anglaise accompagnée d’un collègue dans le minibus gratuit pour le centre ville.

Là, je retrouve les mêmes conducteurs de tuk-tuk pour les hôtels. Au début, je voulais aller me renseigner à l’office de tourisme pour dormir dans une maison traditionnelle khmer chez l’habitant au village de Vat Kor à 2km. Finalement, il me convainc de m’emmener là-bas afin que je visite la maison, a minima, et que je vois si c’est possible. Alors hop, à peine descendue du bus, sans hotel et avec mon gros sac de voyage, je commence mes visites !

Le propriétaire de la maison me la fait visiter un peu au pas de course en français. Il s’agit en fait deux deux maisons collées l’une à l’autre. La plus récente (une centaine d’années quand même) est plus fraîche grâce au toit plus haut.

DSC03452-1.JPG

IMG_0591-1.JPG

Ensuite, on repart pour me trouver un logement. Je prends le premier qu’il me présente, la Tomato Guesthouse pour 3$ la nuit. Salle de bain privée, pas de fenêtre, un ventilo, lits superposés et un balcon devant ma porte. Ça va, ce n’est pas mal pour le tarif. Je verrai cette nuit pour la chaleur.

A 2h, il repasse me prendre et m’annonce que finalement, 2 autres personnes l’ont contacté pour faire le même tour que celui pour lequel on serait mis d’accord tout les deux. Du coup, ce sera en tuk-tuk (et pas en moto, merci pour mes fesses) avec 2 anglais pour 5$ chacun. Cool ! Ça fait 11$ de moins que prévu 😀

On part donc pour le bamboo train. Il s’agit d’une voie de chemin de fer datant des français. Comme c’est une voie unique utilisée pour transporter des marchandises, il ont résolu le problème de la voie unique avec des plateformes en bambou. Quand un autre bambou train arrive, le moins chargé décharge ses passage ou sa cargaison, on enlève la plateforme en bambou, on enlève les essieux et les roues et hop, la voie est libre. Le bamboo train est marrant à faire, on a l’impression d’aller sur vite. Maintenant, il ne faut pas trop compter dessus pour voir le paysage. C’est entouré de haie et seules quelques trouées permettent d’en profiter.

IMG_0592.JPG

Ensuite, nous repartons pour Phnom Sampoeu. Une montagnette au milieu de la plaine où se trouve plusieurs choses :
– un temple transformé en prison au temps des khmers rouges qui est redevenu un temple assez kitsch (peintures naïves et bouddha qui clignote),
– des grottes où les Khmers rouges tuaient les prisonniers de tous âges (comme aux Killing Fields) transformées en mémorial,
– un point de vue magnifique au sommet sur la campagne environnante
– une batcave (une grottes de chauve-souris) où l’on peut assister à leur envol pour la chasse de la nuit.

Avec Tom et Taz, on décide de monter en moto car il fait chaud et on veut être sûrs de voir la sortie des chauve-souris. On s’arrête donc d’abord au temple où un moine récite les prières du soir devant son auditoire. Puis direction les grottes des Khmers Rouges. Aujourd’hui accessibles par un escalier, elles ne l’étaient avant que par des trous plongeants. 10 000 morts ici. J’explique un peu l’histoire à mes anglais qui n’ont rien lu sur les Kmers Rouges.

IMG_0590.JPG

Puis nous allons au point de vue. Là, nos drivers nous abandonnent en nous disant qu’ils reviennent pour 17h. Le point de vue est effectivement sublime. Comme on à le temps, cela me permet de bénéficier d’une meilleure lumière pour les photos. Il y a des singes aussi qui mangent tout ce qu’ils trouvent. Pas mal de français s’arrêtent en haut comme nous. Tout le monde à l’air un peu flippé par les macaques qui ne sont pas gros. Je vais m’acheter une bouteiller de thé vert glacé au citron et miel. Mais j’ai le malheur de la poser sur la table et un macaque plonge et me la voler. Je bondis et je l’attrape par la queue. De peur, il lâche ma bouteille et je la récupère. C’est MA bouteille. Nan mais oh ! Taz (c’est une femme au fait) me dit qu’elle n’aurait jamais osé l’attraper comme ça. Mais bon, c’était instinctif pour moi. Je n’ai pas réfléchi !

IMG_0593.jpg

Quand nos drivers finissent par arriver nous repartons en bas pour la grande sortie des chauve-souris. C’est assez impressionnant. Il y en a des milliers. Au bout de dix minutes, on se dit des centaines de milliers. Une demi-heure plus tard, il en sort encore. Notre tuk-tuk nous amène ensuite un peu plus loin sur la route où l’on peut voir le ruban de chauve-souris se contorsionner dans tous les sens. Une vache se met à poursuivre et à empêcher de passer quelques touristes. Ça rigole pas mal 🙂 Pendant ce temps, Taz aide notre tuk-tuk avec ses exercices d’anglais sur la banquette arrière.

DSC03524.JPG

IMG_0594.JPG

Un dernier arrêt près d’une rizière pour prendre quelques photos du coucher de soleil. Il y a des nuages, un peu dommage mais finalement les nuages sont magnifiques aussi.

IMG_0595.jpg

DSC03483.JPG

Pour finir la journée, je vais dîner avec Taz & Tom puis prendre un verre : ils ont des mojitos par ici ! Incroyable ! Pour rentrer dans ma chambre j’ai du tambouriner à la guesthouse, tout était déjà fermé 😉

Sur ce, au lit ! Il est minuit passé et jusqu’ici tout va bien !

Précédent
Siem Reap : dernier jour
Suivant
Battambang – Kompong Chhnang

1 Commentaire

  • 22 août 2014 at 19:30
    Morgane

    T’as eu du bol avec le singe, tu aurais pu te faire mordre !
    La photo de la rizière avec les nuages est juste magnifique et magique. On dirait une peinture.