15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar 300

Kep : bord de mer, piscine et parc national

Hier matin, il faisait beau et j’ai commencé par aller faire un tour au marché aux crabes de Kep. Kep est réputée pour ses crabes. Effectivement, en bord de mer on voit les casiers à crabes et les femmes les remonter directement sur le quais où le marché est installé.

DSC03730.JPG

DSC03731.JPG

Je me suis ensuite promenée un peu le long des restaurants mais en continuant sur la route il y avait des travaux. Il commençait à faire vraiment chaud. Je suis donc rentrée à l’hôtel pour demander quelques conseils sur les activités à faire et me renseigner sur le bus pour rentrer à Phnom Penh.

Ensuite, je suis allée profiter de la piscine naturelle. Il y a un thermomètre dans l’eau qui indiquait 30. Un poil frisquet 😉
J’ai discuté avec un couple de français, dont la femme qui parle chinois après plusieurs années à enseigner en Chine me conseillait le voyage la-bas. Elle a eu de très bonnes expérience avec les chinois mais je pense que cela est beaucoup grâce au fait qu’elle parle chinois. Parce que ce que j’ai rencontré ici au Cambodge (il y a en a beaucoup, notamment à Angkor) sont particulièrement désagréable et sans gêne.

Ensuite, après le déjeuner, je suis parti faire une randonnée dans le Parc National de Kep dont le sentier principal passe juste derrière l’hôtel. Premier arrêt à un point de vue, je regarde le ciel en me disant que ça va tomber.

DSC03735.JPG

Bingo, 5 min plus tard ça commence à tomber de plus en plus fort. Je fais un arrêt sur un arbre le temps de ranger mon appareil photo et de sortir ma casquette pour me protéger des gouttes sur les lunettes. Un couple me dépasse. Je les suis. Bientôt, je suis totalement trempée. On arrive à un autre point de vue avec un grand abri et on s’arrête le temps que la pluie se calme.

Un autre couple qui m’avait dépassée en moto est là aussi. Ça discute particularités culinaires cambodgiennes : chien, araignées.

Tout le monde repart et là, j’aperçois pour la deuxième fois une petite chienne sur le chemin. Je l’appelle mais elle est super craintive. Pas moyen de l’approcher. Par contre elle me précède en m’attendant quand elle ne me voit plus. Il ne pleut plus. J’arrive près de la Jasmine Valley où se trouve la Butterfly Farm (ferme aux papillons). Je descend et je visite cette volière (?) aux papillons. C’est très joli.

DSC03765.jpg

DSC03762.JPG

DSC03767.JPG

DSC03755.JPG

Ensuite, il faut remonter sur le chemin et continuer. Je pensais avoir perdu ma chienne mais la revoilà. Il y a un bruit bizarre dans la forêt, quand je débouche sur une clairière où se trouve trois hommes qui testent un drone de surveillance du parc. Pour surveiller quoi, ça je ne sais pas par contre.

DSC03790.JPG

DSC03793.JPG

Cette clairière est un carrefour et, sur la carte, il me semblait pouvoir prendre un chemin qui rejoint le Sunset Rock. Le meilleur point panoramique. Alors oui, j’ai bien rejoint mon point panoramique mais d’abord je suis passé par le sommet du coin, le Phnom Kep via un dénivelé de 240 m quasiment entièrement à effectuer sur une pense de 45 à 60 degré je dirais. Sur une bonne partie, ça monte un peu à quatres pattes pour se tenir et sur une centaine de mètre, c’est carrément via une corde car le mur de roche ne permet pas de passer sans cela. J’en ai bavé et transpiré à grosses gouttes, d’autant que je n’osais pas m’arrêter trop à cause de l’heure d’une part et des moustiques de l’autre.

DSC03795.JPG

Une fois en haut, rien à voir, on est enfermé par les arbres. Super. Le temps de m’arrêter souffler et de boire un coup, c’est l’agression caractérisée des moustiques. J’en ai tué 3 en quelques secondes, un monstro-moustique m’a échappée puis j’ai fui.

Après une descente rapide qui ne peut se faire qu’en attrapant les arbres pour de pas dégringoler, je suis arrivée finalement au Sunset Rock. Effectivement, le point de vue est magnifique. Mais il est 17h15 et je ne veux pas tarder. Hors de question de rentrer de nuit !

IMG_0605.JPG

Je repars. Je peux vous dire que j’ai détruit un certains nombre de toiles d’araignée dans cette rando. Je n’ai pas arrêtée d’essayer de retirer les petits fils invisibles qui chatouillent de mes bras, mes jambes etc. Je vous rassure, j’ai vu peu d’araignées et des petites. Je suis passée par un couvent (?) de nonnes bouddhistes au milieu de la jungle et emprunté leur chemin pour redescendre. Leur chemin se termine par un escalier avorté de quelques centaines de marches appelé le Stairway to Heaven. Quand on sait que l’association qui a ouvert ou réouvert ces chemins entre 2008 et 2014 dépend du bar Led Zep, ce n’est pas trop étonnant.

DSC03816.JPG

DSC03815.JPG

DSC03807.JPG

Après l’escalier, il me restait encore un bon kilomètre et des patates à monter et descendre avant de rejoindre mon hôtel. J’ai croisé un groupe de singes sur la route.

IMG_0607.JPG

Quand je suis rentrée à 18h après 4h de rando, je me suis reposée un peu avant d’enlever mes fringues et mes chaussures mouillées et de filer sous la douche chaude. Rhaaa ! Ça fait du bien.

Dans mes plans, je m’étais dit que j’allais aller manger du crabe au marché. Mais, pas moyen, trop fatiguée. Après manger, je me suis d’ailleurs assoupie dans mon hamac. Du coup, au lit direct !

Une journée fatigante mais jusqu’ici, tout va bien !

Précédent
De Sihanoukville au Bout du Monde
Suivant
Poivre de Kampot et crabe de Kep

1 Commentaire

  • 30 août 2014 at 22:22
    MM

    Tu deviens une bonne randonneuse mais fais attention…. Piqûres diverses, mauvaises chaussures, sentiers désertés, etc….. Mais trop tard tu es sur la route du retour …Mm