15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300

Road trip Lombok : jour 2

1 Commentaire

Il faut qu’on parle

Je me réveille à 8h30 et à peine j’ai bougé que Rano vient toquer doucement à la porte. Ça fait 2h qu’il est réveillé, il a pris son petit-dej (banana pancakes comme d’hab) et s’impatiente un peu même s’il ne le montre pas. Après que j’ai mangé, il me demande si on peut discuter. Il n’a pas trop apprécié la nuit dehors car il a eu froid. Il me dit qu’il comprend que je puisse me sentir gênée et qu’il me respecte et tout mais que c’est un peu dur quand même. Donc, si ça me va, aujourd’hui on va à Sapit et Sembalun puis on se rentre à Mataram. Je lui dit ok car je me suis aussi sentie gênée de le laisser dehors la veille au soir. Quand il m’avait dit qu’il se débrouillait pour dormir, je croyais qu’il avait vraiment un bon plan. Du coup ça m’embêtait de le laisser dehors mais plus encore de partager mon lit…

Sapit

Bref, là-dessus, une douche et nous voici parti pour Sapit. La moto galère dans les montées mais on fini par y arriver. Très joli paysage de champs en terrasse sur les débuts des contreforts de la montagne. S’ensuit une grande discussion philosophique sur la religion, la vie, la mort… Forcément, on est pas d’accord, il est musulman très croyant et moi… ben non hein !

Puis on continue vers Sembalun sans manger. C’est vendredi, tout est fermé.

Après une montée très très difficile (on a même dû s’arrêter pour laisser la moto refroidir…), on arrive au col et là… Wow ! La vallée de Sembalun encastrée dans la montagne avec les champs qui la tapisse est juste magnifique.

Vallée de Sembalun

La descente dans la vallée est bien plus facile et après avoir passé Sembalun Bumbung, on mange enfin à Sembalun Lawang. Entretemps, Rano à changé d’avis et me suggère qu’on passe la nuit dans la vallée pour profiter du lever et du coucher de soleil qui doit être splendide. Je lui dis OK à condition qu’il y ait 2 lits. Ce qui sera le cas au Pondok Sembalun. Ce 2ème jour, je suis plus à l’aise avec lui mais s’il passe son temps à me prendre par les épaules, m’attraper la main… Ce que je supporte assez difficilement déjà en France de la part de quasi-inconnus.

La chambre à côté, c’est encore un couple de français avec qui je discute un peu. Ils reviennent tout juste de l’excursion jusqu’à la crête du Gunung Rinjani et sont crevés.

Vers 17h, on se met en route pour grimper un bout de montagne et de mettre en bonne position pour regarder le coucher de soleil. Il n’y a pas vraiment de chemin, c’est un peu au hasard dans les rochers et les heures herbes. La vue est effectivement magnifique, un magistral coucher de soleil. Le retour est plus compliqué. La nuit tombe très vite et ma lampe torche est faiblarde. Honnêtement, je crois qu’on a eu de la chance de ne pas se tordre une cheville.

Par contre, au loin, je vois deux traînées oranges sur la montagne qui m’inquiètent un peu. Sur le coup, je me fais une réflexion un peu conne. Je me dis “Tiens, ils font une descente aux flambeaux”. Débile certes, mais ça ressemble à ça. Rano me demande si c’est de la lave… Ça ne me paraît pas possible (aucune secousse ni explosion) mais c’est indiscutablement du feu.

Dès notre retour à l’hôtel, je vais demander. Il s’agit de feux déclenchés par des étincelles lorsque des rochers tombent… Et tout s’enflamme une fois par an pendant la saison sèche. Je penche plutôt pour la théorie du mégot de cigarette que tout le monde jette ici n’importe ou sans se préoccuper de rien (et si ce n’était que les mégots…). Bref, ce n’est pas dangeureux, on peut aller se coucher !

Rano ira d’abord nous chercher à manger à emporter et hop, au lit car le lendemain, nous avons prévu de nous lever à 4h30 pour voir le lever du soleil. Et jusqu’ici, tout va bien !

Précédent
Road Trip Lombok : jour 1
Suivant
Road Trip Lombok : jour 3

1 Commentaire

  • 26 août 2012 at 15:58
    Morgane

    Des photos, des photos !!!

    Reply

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.