15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300
Split

Solin (Salona) et Split bis

Je suis fourbue, fourbue, fourbue ce soir.

Après un réveil tardif à 10h, je me suis lancée dans ma recherche d’île, de logement et de ferry (pas forcement dans cet ordre d’ailleurs) pour les jours qui viennent. Une fois ma réservation de logement faite et la communication avec mon futur hôte lancée, je me suis mise en route : direction le guichet des tickets de ferry pour acheter mon aller-retour pour Split et mon billet de bus pour Dubrovnik.

Ensuite, je suis partie encore de l’autre côté de la (vieille) ville pour attraper un bus pour Solin (l’ancienne capitale romaine de la Dalmatie : Salona). Et ces ruines sont bien cela, des ruines très en ruines. Quand on pense que cette ville était en plein activité après que Dioclétien soit mort et qu’on voit la différence de conservation entre Salona et Split… C’est assez dingue. Je crois que ce sont les premières ruines romaines que je visite où je vois une basilique et des oratoires chrétiens plutôt que des temples de Jupiter, etc.

Solin
image

Quand je vois des ruines comme ça, de constructions immenses (un amphithéâtre de 20 000 places, un théâtre de 3 500 place, etc) réduit à des tas de pierres qui n’intéressent grand monde (il n’y avait vraiment personne), cela me rappelle toujours que tout ce qu’on a autour de nous et qui nous paraît immuable (nos grandes villes, notre façon d’organiser notre société…) va disparaître et pour être remplacé par ? C’est pour ça je pense que j’aime bien la science-fiction. Ça permet d’imaginer ce que ça pourrait devenir.

Le “musée” (qui a une salle rendant hommage à l’ecclésiastique qui a passé sa vie à travailler sur les ruines et un petit jardin) est appelé Tusculum. Je ne sais pas si ça a une signification particulière mais j’ai la sensation que pour avoir un bâtiment en entier, les vieilles pierres du site ont été recyclées ^^

La visite m’ayant sérieusement creusé l’appétit, je suis rentrée à Split pour un déjeuner tardif ou un dîner anticipé à 17h30 dans un petit resto fameux avec une micro terrasse. Je me suis régalée. La suite du programme, c’était de monter à la tour de la cathédrale. J’y suis donc allée et j’ai encore plus flippé en montant les escaliers qu’à Zadar. Il faut dire que là, c’est facilement 5 étages qu’il faut monter sur un escalier en métal sans contre-marches, accroché aux murs de la tour, avec le vide dessous, à l’intérieur mais aussi à l’extérieur à cause des ouvertures dans la tour. Affreux. Mais bon, c’était très beau et ça permet bien de voir la structure de la ville avec le palais, les murs d’enceinte et tout.

Split, Dioclétien
image
image
image

Ensuite, j’ai fait un tour dans les caves du Palais (où à été tourné la scène de la mort de Barristan dans Game of Thrones), refait un peu de shopping et je suis rentrée. Là, la fenêtre est ouverte dans la cuisine et j’entends un match de foot dans le stade à côté. Les supporters sont là !

image

Je vais aller me coucher pour être en forme pour le bateau demain et jusqu’ici, tout va bien !

Dioclétien
Précédent
Split, le 2 en 1, baignade et culture
Vis Croatie
Suivant
Va, Vis et bronze

2 Commentaires

  • 24 août 2015 at 23:59
    Morgane

    C’est dingue cette phobie du vide qu’on a développée. Moi, c’est assez récent, enfin déjà quelques années maintenant…
    Bisous.

  • 25 août 2015 at 16:00

    Je ne pense pas être encore phobique dans le sens où j’y vais quand même et je ne renonce par à mi-chemin. Je ne suis vraiment pas à l’aise mais je refuse de me laisser limiter. Et puis j’habite au 10e avec d’immenses baies vitrées, mieux vaut que j’évite de devenir acrophobe 😉