15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300
Dioclétien

Split, le 2 en 1, baignade et culture

L’avantage de mon hébergement ces jours-ci c’est qu’il y a le petit déjeuner inclut. Du coup, j’ai pu manger ce matin pour changer et discuter aussi encore avec Zdravko.

Pour répondre à Morgane, je ne planifie pas grand chose. Là, par exemple, ce soir je ne savais pas encore ce que j’allais faire demain. Victoria m’avait laissé entendre que la chambre était prise demain soir et qu’il fallait donc que je bouge. Mais où ? Finalement, je vais rester une journée de plus pour voir d’autres trucs (quoi ? Mystère) et me laisser du temps pour préparer un séjour sur une île.

Du coup, ce matin je suis partie avec l’idée de visiter et éventuellement de me baigner. Arrivée en ville, c’était fort joli mais assez écrasé de lumière et je savais mes photos seraient nazes. J’avais loupé la visite guidée “gratuite” (rien n’est gratuit en Croatie, les tours gratuits sont apparemment même interdit par la loi). Donc je suis partie me promener sur le front de mer et trouver une “plage” pour me baigner. Ci-dessous, une plage à la croate : un endroit avec des bouées pour protéger des bateaux, des douches, des rochers, des échelles pour entrer dans l’eau et roule ! C’est une plage.

image

En plein soleil, ça tapait, donc je suis allée me baigner deux fois pour me rafraîchir et, fait étonnant, j’ai réussi à me mettre rapidement à l’eau. L’Adriatique est plutôt bonne. Ensuite, j’ai bougé pour aller visiter le musée Mestrovič, très grand sculpteur Croate qui a étudié avec Rodin et Bourdelle. Il y a d’ailleurs en ce moment une sculpture de Mestrovič (Psyche) mise à côté de l’œuvre qui l’a inspirée : une sculpture de Rodin venue de France. Le musée est en fait la maison de l’artiste qui avait en tête qu’elle deviendrait son musée (confiance en son œuvre quand même le gars). Le style de la maison me semble très précurseur (1926 environ). J’ai trouvé ces œuvres très puissantes, le musée vaut le coup. Je me suis aussi brièvement incrustée dans un groupe de croisiéristes (des bateaux plus gros que le Palais de Dioclétien accostent très régulièrement à Split) en ramassant un de leur autocollant d’identification par terre.

image
Mestrovic

Puis je suis revenue en ville et à ce stade, je pense que j’avais déjà 5-6 km dans les pattes. J’ai donc mangé une pizza (très bonnes les pizzas en Croatie) pour me reposer avant de repartir en ville. A 16h30, la lumière commence à être sympa et, rien à voir, mais je me suis aussi achtée une petite bague (enfin grosse, mais pas chère). A 17h et des patates, après un peu de retard du green umbrella guide, j’ai suivie une visite guidée pas gratuite donc (mais pas cher non plus). En gros, depuis sa construction par l’empereur Dioclétien (dernier persécuteur des chrétiens et premier empereur à prendre sa retraite) au 3e siècle après JC, le Palais a toujours été habité (sauf pendant une centaine d’années). Du coup, les habitants ont rajouté des bâtiments, entretenu et modifié les existants, etc. Par exemple, le mausolée de Dioclétien est devenue, ironiquement, une cathédrale. Et puis bien sûr, la ville intra-muros devenant trop petite, la ville s’est étendue hors des murs.

image
Split

La visite terminée, j’étais bien fourbue et je me suis donc posée dans un café littéraire qui m’inspirait bien, le Marcvs Marvlvs. A peine assise, une vieille chanson française est passée. Je recommande vivement ce bar : c’est très beau, bien aménagé, décoré, la musique est bonne (jazz), le wifi est compris et ils prêtent un bouquin pour accompagner la conso. Quod petis ?

Puis je suis tombée sur une petite boutique de créatrices et je me suis acheté une jolie robe longue. Après quelques vagabondages finaux, j’ai mis les voiles pour rentrer à la guesthouse.

Split
Split

Je discutais de ce que j’allais faire demain avec Victoria de ce que j’allais faire demain quand d’autres pensionnaires sont arrivés et on a eu un grand débat sur ma destination mais débat infructueux…
Finalement, j’ai décidé de rester et donc jusqu’ici, tout va bien !

Trogir
Précédent
Zadar > Trogir > Split
Split
Suivant
Solin (Salona) et Split bis

1 Commentaire

  • 25 août 2015 at 20:47
    MM

    Superbes photos et merci pour le cours d’histoire –
    Ce jour rando “découverte de Rennes”, tu sais Papa a fait la reconnaissance en Juillet !
    Bsous