15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300

Ubud, version artistique

1 Commentaire

Après une mise en route un peu lente ce matin, je suis passer demander s’il serait possible de rallonger mon séjour d’un jour à l’hôtel. Au début, j’avais prévu de repartir lundi pour Sanur et de passer ma dernière nuit là-bas et de profiter de la plage pour le dernier jour.

Finalement, je me suis dit que j’allais m’éviter la peine et la perte de temps d’une demi-journée de transfert puisqu’il est possible de prendre un taxi commun depuis Ubud pour l’aéroport pour 50.000 Rp.

J’ai donc demandé à Karja qui m’a dit que c’était OK, de même que pour un cours avec lui samedi après-midi. En discutant, on a commencé à parler de ses œuvres présentés dans la galerie d’exposition ou nous nous trouvions puis il m’a faite monter dans son studio pour découvrir ses tableaux en cours.

Discussion artistique

Il m’a demandé mon avis et m’a demandé un coup de main pour placer deux grandes toiles au mur pour mieux les regarder. Sur l’une d’entre elle, je lui ai dit que je la verrai plutôt dans l’autre sens (à 180°). Il a pris ma suggestion en me disant qu’il hésitait justement avec cette toile et que cela faisait 2-3 fois qu’il changeait. Il m’a dit que du coup il allait la laisser dans ce sens là du coup ! Ensuite nous avons échangé sur une de ses toiles qu’il voulait noire mais que je voyait vraiment bleu et verte. Il m’a dit que j’avais percé son secret de fabrication et qu’il allait être obligé d’en refaire une vraiment noire pour le coup !

C’était vraiment un échange très enrichissant. Je suis donc revenue sur ma terrasse pour réfléchir en regardant la peinture qu’il y a accroché et que j’aime beaucoup.

Enfin, je me suis bougée, l’objectif du jour étant de planifier et réserver si possible mes activités des prochains jours. J’ai donc été réserver mon Bird Walk : une ballade à pied dans la campagne environnante pour découvrir la faune aviaire de Bali.

Bienvenue dans la 4ème dimension

[image_frame style= »framed_shadow » align= »left » alt= »Petites rues ubud »]https://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2012/08/20120830-194736.jpg[/image_frame]Puis j’ai essayé de trouver un Spa que l’on m’avait conseillé pour les massages… Bien sur, j’ai eu du mal (sinon, c’est pas drôle !). Je me suis donc un peu paumée dans la « banlieue » d’Ubud où les maisons se calent autour des rizières. Finalement, après avoir pas mal tourné en rond à coup d’indications peu claires et contradictoires, un petit monsieur me donne une direction. Puis, comme je ne pars pas comme il faut, il me suit.

Et là, il m’explique vaguement en anglais et beaucoup par gestes qu’il a mal au dos et que je serais vraiment aimable si je pouvais lui grimper sur les cuisses pendant qu’il est assis en tailleur, dos au mur. Bon. Soit. Allons-y ! J’avoue que j’ai trouvé la situation assez folle ! Moi, debout dans une petite ruelle balinaise sur les cuisses d’un petit monsieur tous sourires de soulagement. Improbable !

Ensuite, il m’a emmenée en scooter (moi, assise en amazone pour cause de robe longue… Et ben je peux vous dire que c’est pas pas confort-confort !) jusqu’à ce fameux Spa. Maintenant, j’ai les prix. Il ne me reste plus qu’à trouver le créneau !

Moment culturel

[image_frame style= »framed_shadow » align= »left » alt= »Petites rues ubud »]https://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2012/08/20120830-194746.jpg[/image_frame]Comme il se faisait presque 14h, j’ai mangé pour 2€ boisson comprise un Mie Goreng préparé sous mes yeux dans un minuscule warung en face du musée Puri Lukisan où sont exposées des peintures et sculptures à la fois traditionnelles et modernes. En effet, Ubud est vraiment le centre culturel de Bali et l’activité artistique très développée. C’est d’ailleurs pour cela que j’avais décidé d’y passer du temps.
[clearboth]
[image_frame style= »framed_shadow » align= »left » alt= »Musée art ubud »]https://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2012/08/20120830-1948151.jpg[/image_frame][image_frame style= »framed_shadow » align= »left » alt= »Œuvre art Ubud »]https://miio.org/sofar/wp-content/uploads/2012/08/20120830-194755.jpg[/image_frame][clearboth]Le musée en lui même est très agréable avec un beau jardin. Dans le premier hall, il s’agit d’une exposition d’œuvre contemporaines avec les prix indiqués pour l’achat. Un peu surprenant dans un musée !
Les autres halls présentent donc des œuvres plus ou moins récentes. L’époque moderne à vu l’art balinais se modifier au contact d’artistes européens tel que Walter Spies et Rudolf Bonnet qui ont d’ailleurs contribués à la création du musée.

Bon, j’avoue que la peinture traditionnelle balinaise ne m’attire pas plus que ça. Je la trouve trop sombre et elle est d’ailleurs souvent réalisée sur une base noire. Pour terminer la visite, j’avais le droit à une conso gratuite à la cafétéria juste à côté d’un superbe dragon du Galungan créé pour les procession.

Moment moins culturel

D’ailleurs, j’ai encore croisé toute la journée des troupes d’enfants faisant circuler le dragon dans les rues à grands coups de cloches. C’est encore un peu férié aujourd’hui…

Pour terminer cette journée, j’ai été faire du shopping car je prépare des journées assez occupées dans les jours qui viennent et je ne sais pas si j’aurais trop le temps.

Par contre, je commence à détester les marchés à monter pour accéder à la colline de Campuan où se trouve mon hôtel… 94 marches (oui, j’ai compté), ça use.

Là, je vais aller manger pas loin puis me coucher tôt. Demain, il fait que je sois à mon point de RV pour 8h50… donc pas question de trainer ! Et jusqu’ici, tout va très bien 🙂

Précédent
Ubud, un jour férié
Suivant
Ubud, nature et création

1 Commentaire

  • 30 août 2012 at 20:06

    98 marches au moins une fois par jour cela de belles jambes !
    L’autre jour plage avec les enfants en descendant 150 marches…. tous ravis…. mais il a fallu les remonter ! j’étais la dernière ! Alors bon courage pour les derniers jours !!

    Reply

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.