15 49.0138 8.38624 4000 https://miio.org/sofar 300

Une escapade à Barcelone

Courage, fuyons Paris

En ce sinistre we de Toussaint, j’ai presque pris l’habitude d’aller me promener dans une belle ville d’Europe avec ma soeur… Après Venise et Rome le années précédentes, nous voici à Barcelone.

Après un levé à 5h du matin (vous allez finir par croire que je suis maso !), nous voici dans l’avion pour Barcelone. A l’atterrissage, le commandant de bord bord nous annonce une bonne et une mauvaise nouvelle… Laquelle voulez-vous en premier ? Allez, la bonne : EasyJet nous a fait atterrir avec 20 min d’avance. La mauvaise : il pleut.

Après avoir un peu cherché l’Aerobus (à gauche en sortant de l’aéroport sachez-le), on se dirige vers notre chambre d’hôte.

Barcelone, ton univers impitoyable

Là, je constate que les espagnols soit essayent de se voiler la face, soit mentent comme des arracheurs de dents. En effet, appeler 3e étage ce qui est manifestement le 4e voire le 5e, c’est de la triche. Ainsi, nous avons monté 1 étage pour arriver au rez-de-chaussée + 1 autre pour le “principale” + 1 pour le 1er + 1 pour le “secundo” + 1 pour le 3e. Une vraie arnaque ! 😉

Sinon, la chambre est bien, spacieuse et ce soir nous avons l’appart pour nous toutes seules.

Cette après-midi on a été casser un bout de croute chez Ciutat Comtal (et c’était délicieux), puis on a fait un tour sur La Rambla, on s’est arrêté au marché de la Boqueria (où les étals de fruits rivalisent en promesses de gourmandise avec tous les étals de bonbons du monde) et on a fini par visiter le Palau Guëll. Ouf nous voilà à l’abri des pickpockets apparemment particulièrement actifs ici.

Gaudi : premier essai transformé

Première oeuvre de commande d’importance, le Palau que Gaudi a conçu pour son ami Guëll est magnifique et superbement restauré même s’il manque un peu de meuble à mon sens.

20111028-214659.jpg

Ce palais a convaincu ma sœur qui partait pourtant à la base sur un a priori négatif sur l’ouvre de Gaudi. Les matériaux nobles s’allient à une conception ingénieuse et pratique des espaces. On s’y verrait bien habiter ces pièces magnifiques mais pourtant à dimensions humaines.

<20111028-214818.jpg

Enfin, sur le toit, non seulement vous pouvez observer le travail architectural de Gaudi sur les 18 cheminées mais aussi profiter d’un très joli panorama sur au soleil couchant comme pour nous.

20111028-214827.jpg

Ensuite, retour à la chambre d’hôte où j’ai eu droit à un succulent repas tout préparé : omelette aux champignons arrivant tout droit de la Bocqueria… Miam !

Précédent
Hello Kitty en laine cardée
Suivant
Gaudi, shopping, fontaines magiques et Pablo

3 Commentaires

  • 29 octobre 2011 at 09:16
    Gisèle

    Bon c’est bien de reprendre les habitudes des CR de voyage !! Morgane ne vous contredira pas en vous disant qu’elle garde elle aussi un excellent souvenir de son voyage de noces (j’espère que je ne me trompe pas) dans cette belle ville de Barcelone – Profitez en, oubliez tout, vivez dans le présent, pendant que je fais “nounou” et essaie de rester ZEN..

  • 29 octobre 2011 at 14:49
    Morgane

    Arghh, je me rends compte que nous n’avons pas vu ce bâtiment lors de notre passage… peut-être était-il fermé…? Encore une bonne raison de retourner à Barcelone.
    La casa Mila ou Predrera est, elle, très bien meublée + expo de meubles art deco: à ne pas rater donc.
    Bises

    • 1 novembre 2011 at 09:26
      Miio

      Apparemment il vient d’ouvrir… Et il vaut vraiment le coup d’oeil !