15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://miio.org/sofar 300

Dernier jour : cathédrale Santa Maria del Fiore

Pour mon dernier jour à Florence, je me suis réservé le reste des visites qui vont avec le billet du Dôme : le musée de l’œuvre de la cathédrale, le baptistère, le campanile et la cathédrale.

Il faut faire bien attention à quel musée est ouvert quand à Florence, les horaires sont assez aléatoires. En l’occurence, l’ensemble de la cathédrale, ouvert le dimanche, était parfait pour le dernier jour.

Je me suis levée tranquillement, puis petit-dej, empaquetage de la valise et check-out. Pas de souci pour la valise puisque mon l’hôtel me la gardait.

Ensuite, je suis partie visiter le baptistère qui se trouve juste en face de la cathédrale. C’est vite fait, pas très grand et seul le plafond en mozaique dorée n’est pas en cours de rénovation.

Ce style est typique du Moyen-Âge et du style byzantin. La Renaissance que j’ai vu jusqu’ici a introduit la perspective… tout à fait absente ici. Mais magnifique néanmoins !

Comme la cathédrale n’ouvre qu’à 13h30 le dimanche, j’ai enchainé avec le Museo dell’Opera del Duomo. Où j’apprends qu'”opera” veut “œuvre” !

Ce musée présente tous les originaux des sculptures, bas-reliefs et portes sculptées présent•e•s sur la cathédrale, le baptistère & le campanile.

Et oui ! Tout ce qui pouvait se détacher a été remplacé ! À l’extérieur, c’est tout du toc !

Donc, ci-dessus, on a un détail de la porte dite “du Paradis”, porte du baptistère qui fait face à la cathédrale.

Sculpté par l’orfèvre Lorenzo Ghiberti, il s’est représenté lui et son fils dans des petites têtes au-dessus.

Ici, on a les bas-reliefs en médaillon qui étaient sur le campanile. Plusieurs “Arts” sont représentés avec ici le tissage.

Le musée présente aussi, dans une maquette à l’échelle 1:1, les restes des statues & bas-relief de la première version du XIVe de la façade de la cathédrale par Arnolfo, le 1er architecte.

Cette façade a été démonté au 16e s apparemment.

Il y a aussi des explications sur le dôme, la maquette de Bruneleschi en bois, etc.

Enfin, on termine la visite sur les différents projets au 19e pour la façade. L’idée étant de concurrencer les cathédrales gothiques en France et en Flandre avec leur débauches de sculptures.

Très matures ces compétitions entre villes… Na na na nanère. C’est moi qui ait la plus grande, tout ça, tout ça.

Le projet de gauche paraissait trop influencé par le Nord, c’est donc la version “basilica”, plus latine, qui a été choisie.

À la sortie du musée, j’ai enfin pris mon courage à 2 mains pour faire la queue pour entrer dans la cathédrale. 

Bon, visiter le dimanche, ce n’est pas l’idée du siècle. La queue est encore plus longue que la semaine mais elle progresse relativement rapidement.

Et puis, quand on est près de la cathédrale, il y a du spectacle avec la façade. Spa mal.

Par contre, à l’intérieur, c’était un peu un anti-climax pour moi. Il n’y a quasiment aucune décoration, aucune œuvre. Et je dois être un peu blasée sur la hauteur des arches.

On ne peut circuler que dans la travée centrale aussi. Sur le site de la cathédrale, j’ai trouvé cette visite virtuelle et je demande si on ne voit pas mieux : https://www.museumflorence.com/virtual_cupola

Alors, je n’avais vraiment pas envie de me retaper des escaliers… mais bon, ça m’irritait de ne pas finir le tour par le campanile (un peu obsessionnelle sur le “on finit ce qu’on commence”)…

Alors je me suis tapée les 412 marches… Et j’ai été récompensée par la vue sur la cathédrale et Florence.

Kikou ! J’étais là-bas hier !

Pour terminer la journée, j’ai été manger un morceau et récupérer ma valise.

Je me suis ensuite posée pour prendre un mini moka & des petits gâteaux au Caffè Gilli qui date de 1733. Très bon petits gâteaux de thé, je recommande !

Enfin, c’était tramway, aéroport, avion et arrivée à Paris sous la pluie et l’absence de RER…

Conclusion du mon voyage à Florence

C’était vraiment un voyage magnifique ! J’ai été très heureuse et joyeuse de me balader dans cette ville splendide & pleine d’histoire. Je n’ai certes pas encore tout vu en 5 jours mais c’était la bonne durée.

Précédent
Le Dôme de Bruneleschi & le palazzo Vecchio de Florence
Suivant
Coudre la brassière Supporter (Étoffe Malicieuse)